Côte-d’Ivoire: Une députée du parti au pouvoir «exige» la libération d’une cyber activiste proche de Nady Bamba

« Il faut qu’on me libère Arlette Zatté. Sinon moi-même je vais aller m’asseoir à la MACA. Parce que nous en Côte d’Ivoire, on veut la réconciliation. Si c’est parce qu’elle a insulté Simone [Gbagbo], faut qu’on me la libère.

Les gens paient les cyberactivistes pour insulter le Président de la République, insulter la ministre Kandia Camara. Ya pas un temps, la première Dame Dominique a été insultée en France, mais elle n’a pas envoyé un avocat pour traquer quelqu’un.

Si c’est parce que Alertte Zatté soutient Nady Bamba, moi-même je soutiens Nadiana Bamba. Il faut qu’on me la libère, Arlette Zatté pour qu’elle prenne son vol pour retrouver sa famille. C’est pas Simone qui a dit que les femmes violées à Abobo sont allées chercher elles-mêmes ? La prison qu’elle a connue là, ça l’a pas assagie.

Faut qu’on me libère immédiatement Arlette Zatté sinon lundi je vais aller moi-même m’asseoir à la MACA. »

Les propos ont été retranscris à partir d’une vidéo postée par la députée sur Facebook.

Sur plainte de Mme Simone Gbagbo : Arlette Zaté interpellée et écrouée à la MACA

Par Salif D. Cheickna


Sur les réseaux sociaux et principalement Facebook, Arlette Zaté est connue pour ses invectives à l’egard de l’ex-première dame Simone Ehivet Gbagbo.

Ses sorties en faveur de Nady Bamba compagne de l’ex-Chef de l’Etat Laurent Gbagbo sont monnaie courante. Et elle ne s’en cache. Tous ceux qui la suivent sur la toile savent qu’il ne faut pas toucher à Nady Bamba.

Aux injures à l’endroit de cette dernière, la réplique de celle qui dit qu’elle est la fille de « Nady » est immédiate. Tant qu’elle était en France à partir d’où elle agissait ainsi et comme le font également des pourfendeurs de Nady du côté de Simone Gbagbo, elle semblait être à l’abri.

En venant à Abidjan, peut-être qu’elle ne savait pas que la plainte déposée contre elle allait aboutir à son arrestation. Toujours est-il que c’est lorsqu’elle s’apprêtait à prendre son vol pour la France que la police spécial de l’aéroport l’a interpellée.

La note de police secours : « Le jeudi 1er Juillet 2021, la nommée Arlette ZATE a été interpellée à l’Aéroport Félix Houphouet Boigny d’Abidjan en partance pour Paris, sur plainte déposée par l’Avocat de Mme Simone Gbagbo pour le compte de sa cliente. Cette plainte vise les injures outrageantes proférées à son encontre sur les réseaux sociaux depuis la France et même Abidjan par la nommée Arlette ZATE. Ce vendredi 2 Juillet 2021, elle a été inculpée par un juge d’instruction et placée sous mandat de dépôt pour la Maison d’Arrêt et de Correction d’Abidjan dite MACA. »

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire