Patrick Achi annonce le renforcement du contrôle des prix sur les marchés en Côte-d’Ivoire

Des discussions entre le gouvernement et les commerçants pour contenir la flambée des prix en Côte-d’Ivoire

Le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a eu le 2 juillet 2021 à Abidjan, une réunion avec les différents acteurs de la chaîne de valeur des produits de grande consommation, pour trouver une solution durable à la flambée des prix.

Le ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a relevé que l’objectif de la rencontre était de privilégier en toutes circonstances les conditions de vie des populations ivoiriennes, face à la hausse des prix des produits de première nécessité.

Ainsi, le gouvernement a décidé de réactiver le Conseil National de Lutte contre la Vie Chère, au sein duquel un groupe de travail va réfléchir sur les problématiques des différentes filières, avec pour objectif de trouver des solutions immédiates à court et à moyen termes sur les préoccupations des différents opérateurs.

« C’est l’occasion pour moi, au nom de Monsieur le Premier Ministre, de rassurer les populations ivoiriennes et leur indiquer que le gouvernement est à la tâche avec le secteur privé et la société civile, pour trouver des solutions durables aux problématiques liées à la hausse des prix des produits de grande consommation sur le marché ivoirien « , a conclu Souleymane Diarrassouba.

Patrick Achi annonce le renforcement du contrôle des prix sur les marchés

Au terme d’une visite de terrain au Forum des Marchés d’Adjamé, le Premier Ministre ivoirien, Patrick Achi, a annoncé le 2 juillet 2021 à Abidjan, la réactivation et le renforcement des actions du Conseil National de Lutte contre la Vie Chère (CNLVC), en vue de mettre fin à l’augmentation excessive de certaines denrées alimentaires.


« Nous avons rencontré tous les acteurs de la vie économique qui sont au cœur des échanges, pour leur dire que nous avons décidé de réactiver et de renforcer les actions du Conseil National de Lutte contre la Vie Chère. C’est un organe qui est en place, mais dont les activités ont été ralenties du fait de la Covid-19 », a-t-il indiqué.

Patrick Achi a expliqué que les échanges avec les différents acteurs du secteur ont permis de prendre la mesure de la réalité des choses. Pour lui, si des hausses de prix se comprennent dans certains cas, par contre, dans d’autres, elles ne se justifient pas. « Les évènements successifs qui sont survenus, notamment la covid-19 et les questions liées à la pénurie circonstancielle d’électricité, ont été une occasion pour certains de procéder à des augmentations inconsidérées et inacceptables », a-t-il regretté.

Et de rassurer que le gouvernement a reçu des instructions du Président de la République pour que, dans les tout prochains jours, des actions urgentes soient menées pour mettre fin aux dérapages observés. Et de ramener les prix à des niveaux raisonnables et compatibles avec le pouvoir d’achat des populations.

Le CNLVC a été créé par le gouvernement pour renforcer son dispositif de lutte contre la vie chère. Il est un cadre permanent d’échanges entre les différents acteurs du secteur.

Primature

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

1 commentaire sur “Patrick Achi annonce le renforcement du contrôle des prix sur les marchés en Côte-d’Ivoire

Laisser un commentaire