Haïti: 17 membres du commando qui a assassiné Jovenel Moïse capturés, 3 abattus et 8 toujours en cavale (actualisé)

Selon le chef de la police en Haïti, Léon Charles: «Des étrangers sont entrés dans notre pays pour tuer le Président. Il s’agit de 26 Colombiens et de deux Américains d’origine haïtienne», ajoutant que 3 des assaillants avaient été tués lors de la fusillade mercredi.


Les éléments du commando toujours en fuite sont estimés au nombre de 8, alors que 17 des tueurs ont été épinglés par les forces de l’ordre assistées par la population. Les autorités haïtiennes font tout pour que les 8 fugitifs ne fuient en direction de la République dominicaine voisine.

Ce qui s’est passé dans la nuit du mardi au mercredi

Vers 01 h heure locale [5h gmt] dans la nuit de mardi à mercredi, une trentaine de membres d’un commando armé s’exprimant en Anglais américain et en Espagnole, attaque la résidence privée de Jovenel Moïse située sur les hauteurs de la capitale Port-au-Prince. Ils se font passer pour des agents de la DEA, l’agence américaine antidrogue, selon des sources gouvernementales haïtiennes.

Dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux, on entend plus d’une trentaine de coups de feu. Les assaillants semblent toutefois avoir agi avec une facilité étonnante, sans annonce de blessés parmi les policiers censés garder le président.

Les enquêtes actuelles se dirigent vers des complicités parmi les forces spéciales chargées de la sécurité du défunt président.

HC

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire