Ouattara interpelle le FMI sur les déficits budgétaires plafonnés à 5 % en Afrique contre 8 % en Europe et 9% aux USA

Alassane Ouattara demande plus de flexibilité budgétaire pour l’Afrique

 

Le chef de l’État ivoirien a interpellé le FMI, le 15 juillet à Abidjan, sur la nécessité d’une augmentation du plafond des déficits pour favoriser le financement des budgets.

« J’ai parlé avec la directrice générale du FMI. Les plafonds de déficits sont irréalistes. Il faut augmenter ces plafonds, comme en Europe. Je suis contre la volonté de maintenir le déficit à 5 % alors que l’Europe est à 8 % et les Etats-Unis à 9 % », a martelé le président ivoirien.

Les budgets africains sont sous la double pression de la pandémie mondiale du Covid-19 et surtout les dépenses de sécurité. Des facteurs qui contraignent l’exécution des dépenses publiques.


La Côte d’ivoire abritait le sommet des chefs des États subsahariens sur la vingtième reconstitution de l’Association internationale de développement (IDA) de la Banque Mondiale. Une dizaine de chefs d’État ont effectué le déplacement à Abidjan…Par Jeune-Afrique/Baudelaire Mieu –

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire