Côte-d’Ivoire: Reçus par KKB, les anciens de la FESCI demandent « pardon » au Président Ouattara pour les retours de Soro et Blé Goudé

Dr Ahipeaud Martial, président de L’Unafesci, au ministre KKB « Relever le défi de repenser la Côte d’Ivoire est la seule alternative »

Le lundi 19 juillet 2021, une délégation de L’Unafesci, conduite par son Président Dr Ahipeaud Martial Joseph, est allée rendre visite au Ministre KKB.

Ci-dessous, sa déclaration liminaire :

« Nous sommes venus vous dire merci parce que premièrement vous avez choisi notre camarade DJUE Eugène 2ème ex SG de la FESCI, en tant que votre conseiller technique. Cette nomination nous a fait plaisir car elle a remis l’Histoire à l’endroit.

Ensuite, lors de votre visite à notre siège, vous nous avez confié la réussite de votre mission parce qu’elle serait une victoire de notre génération. Nous avons accepté de vous soutenir parce que nous souhaitons arriver au port de la réconciliation et de la cohésion nationale.

En effet, Monsieur le Ministre, l’Una-fesci est composée de toutes les couches ethniques, régionales et politiques de notre pays. De ce fait, l’Una-fesci risque d’être un dommage collatéral de toute nouvelle crise . Qui plus est, les anciens fescistes ont trop souffert de toutes les crises passées. C’est pour cela que depuis 2018, nous avons inscrit la réconciliation comme notre but ultime.

Monsieur le Ministre ! Nous avons beaucoup de réticences et d’inquiétudes en dépit des grands acquis. Nous pouvons citer, par exemple, le retour des nombreux exilés et celui le 17 juin du Président Laurent GBAGBO.

Monsieur le Ministre, nous savons très bien le rôle que vous avez joué avant même que vous ne soyez Ministre, hier comme aujourd’hui. Nous savons que tout ce que vous avez fait le fut qu’avec la bénédiction du Président de la République. Nous voudrons en profiter pour lui dire merci au travers de vous pour avoir permis au camarade Charles BLE GOUDE de s’enrôler pour l’obtention de son passeport.

Monsieur le Ministre !


Nombre d’ivoiriens doutaient de la réussite de votre mission mais en tant que combattant vous avez réussi à prouver que vous êtes sur la bonne voie.

Cependant, Monsieur le Ministre, nos inquiétudes viennent de ce qu’une dynamique de belligérance se met en place. Et c’est notre position qu’aucun ivoirien ne veut retourner en arrière.

Les Baoulés disent que c’est la route de derrière qui est courte mais que la route de devant est longue. En d’autres termes, laissons le passé au passé et cherchons à construire un nouveau pacte politique et social et à repenser la cote d’ivoire des trente prochaines années comme nous venons de le faire pour l’école avec le lancement des états généraux de l’école ce matin.

Les défis sont grands et complexes. Nous sommes à la fin de l économie de plantation dans nos pays. Si la pluviométrie descend en dessous de 1500 millimètres de pluie par an, il n’aura plus d’économie de plantation en Côte d’ivoire.

Monsieur le ministre ! L’heure est donc grave et à la mobilisation citoyenne populaire. Nous savons déjà les menaces sécuritaires au Nord. Si nous y ajoutons la question de l’emploi de la jeunesse et la cherté de la vie sans oublier les effets dévastateurs du covid 19.

Notre pays n’est pas à l’abri d’un désastre, Aussi, c’est pour ça Monsieur le Ministre, l’unafesci souhaite un dialogue élargi à l’ensemble des couches de la société ivoirienne. Pour trouver des solutions à ces problématiques, il nous faut rester concentré et uni. C’est pour çela que, Monsieur le Ministre, sous votre parrainage, l’unafesci voudrait mener le combat de la mobilisation citoyenne pour la réconciliation.

L‘unafesci en appelle à la compassion du Président de la République en rapport avec le dossier de notre camarade Guillaume SORO. C’est notre rôle en tant qu’aînés de demander pardon au Président pour qu’ils permettent le retour de notre camarade SORO Guillaume.

Monsieur Le Ministre, l’ultime enjeu pour l’unafesci c’est repenser la cote d’ivoire des trente prochaines années dans l’unité de ses filles et de ses fils.

Sercom

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction