Côte-d’Ivoire: Accusé d’escroquerie le sénateur d’Agboville négocie un règlement à l’amiable

L’ audience prévue aujourd’hui au tribunal de première instance d’Agboville opposant l’homme d’affaires Alexis KOKE au Sénateur de cette ville, Ekissi Béhou, portant sur une affaire d’escroquerie s’élevant à près de 100 millions de francs CFA, n’aura duré que quelques minutes.

Ekissi Béhou a droite

Et pour cause, le Sénateur d’Agboville a fait profil bas en sollicitant de la cour une négociation à l’amiable de cette affaire pendante devant ce tribunal depuis plus de 2 ans. En tout cas, c’est la confidence faite à la presse par l’un des protagonistes dans ce dossier, Alexis KOKE. « l’avocat du Sénateur d’Agboville, Ekissi Béhou, a demandé à Madame la juge le report du procès, le temps d’engager un règlement à l’amiable de cette affaire » a confié l’homme d’affaires face aux journalistes. Mais avant, toujours selon Alexis KOKE, le mis en cause a  » curieusement prétexté des obsèques d’un frère ce jeudi  » pour justifier son absence au tribunal où il a finalement été aperçu. La négociation demandée par le Sénateur d’Agboville, il faut le préciser, va durer les 2 mois des vacances judiciaires qui commencent demain vendredi. Une autre paire de manches pour ceux qui suivent cette affaire depuis 2 ans. Il faut, à cet effet, rappeler qu’au centre de ce conflit une affaire de location d’hôtel. Selon le plaignant, Alexis KOKE, le Sénateur d’Agboville lui a fait louer un hôtel dans la ville dans lequel il a investi près de 100 millions de nos francs pour la réhabilitation du complexe. A la grande surprise de l’homme d’affaires, pendant l’exécution des travaux, il est stoppé par la Société de gestion du patrimoine de l’État (SOGEPIE) sous prétexte que le local n’appartiendrait pas au Vénérable Ekissi Béhou.


Depuis cet épisode, les deux hommes sont en conflit et l’affaire portée devant le tribunal d’Agboville.
Un expert a même été commis par la justice pour faire l’état de l’investissement de l’homme d’affaires. Il ressort des conclusions de l’experte commise que Monsieur Alexis KOKE a investi, rien que pour le mobilier, plus de 57 millions de francs CFA. Aujourd’hui, le tribunal d’Agboville appelé à trancher cette affaire a été stoppé dans son élan par la demande de règlement à l’amiable introduite par l’avocat du Sénateur d’Agboville. Le temps des vacances judiciaires. Attendons de voir pour connaître l’issue de cette affaire qui va de suspense en suspense…

RF, correspondance particulière

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire