Faire la politique autrement/Côte-d’Ivoire: « Le duo gagnant du Gblo » Watchard Kedjebo et Assahoré Konan

Tournée politique Region du Gblo

Transformer une « adversité » politique en une union sacrée afin d’offrir le développement et le bien-être des populations.

C’est l’essentiel du message qu’il convient de retenir des différentes actions menées dans le Gblo, depuis les législatives, par deux fils de la région et cadres du Rhdp, Kouassi Ferdinand dit Watchard Kedjebo et son aîné Assahoré Konan Jacques, Dg du trésor et député de Diabo et Languibonou sous-préfecture.

Depuis les récentes élections législatives dans cette région importante du V Baoulé qui ont vu le désistement du premier cité au profit de son aîné, ces deux cadres du parti présidentiel ont décidé d’agir en symbiose et en bonne intelligence en privilégiant les intérêts des populations. C’est donc main dans la main qu’ils parcourent les villages, campements et hameaux du Gblo pour parler de paix et du développement aux populations. Présents dans leur fief ce dernier week-end du mois de juillet dans le cadre d’une tournée de remerciements, le député et son jeune frère ont séduit les populations par leur complicité en démontrant une fois de plus que leur alliance n’était pas que circonstancielle ou simplement électoraliste mais une alliance au service des populations.

Partout où ils sont passés, le député Assahoré et son jeune frère ont parlé de paix, de cohésion sociale et du développement en invitant toutes les populations à s’approprier la nouvelle vision du chef de l’Etat SEM Alassane Ouattara: « La Côte d’Ivoire solidaire ».


« Le président Ouattara mène le navire Ivoire dans la bonne direction. Il est une chance pour la Côte d’ivoire. C’est un grand bâtisseur. Il détientles clés du développement », ne cessent de répéter les deux cadres du Rhdp à chaque étape de leur tournée à leurs parents.

Le député Assahoré Konan Jacques et Watchard Kedjebo pour ne pas dire « le duo gagnant du Gblo » est un exemple édifiant qui montre que l’on peut transformer nos divergences en une force. Adversaires politiques déclarés hier le temps d’une élection, ces deux cadres de la région ont su taire leurs egos pour ne privilégier que les intérêts des populations. Depuis cette union scellée devant leurs parents les deux hommes ne ce sont plus quittés et mènent des actions concrètes et concertées sur le terrain. Dans le Gblo désormais, la politique politicienne n’a plus droit de cité. Les deux leaders ont fait sienne cette pensée selon laquelle « l’union fait la force ». Les résultats commencent à se faire ressentir dans le quotidien des populations. Cette démarche politique qui met au cœur de ses priorités les intérêts des populations mérite d’être exportée au-delà des frontières de cette région surtout dans des régions où des cadres se livrent des batailles sans merci et très souvent sans fondements réels au mépris de leur développement.

Par Emmanuel de Kouassi/Connectionivoirienne

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire