Journaliste tué en 1998/Paris va remettre le «commanditaire présumé» François Compaoré au Burkina

Le Conseil d’Etat français a validé ce 30 juillet 2021, l’extradition vers Ouagadougou (Burkina Faso) de François Compaoré, arrêté en octobre 2017 à l’aéroport de Roissy, alors qu’il arrivait d’Abidjan (Côte d’Ivoire), en exécution d’un mandat d’arrêt émis par son pays pour « incitation à assassinat ».


A 67 ans, le frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré est en effet poursuivi dans le cadre de l’affaire Norbert Zongo, fondateur du journal L’Indépendant, tué en décembre 1998 avec trois de ses compagnons et dont les dépouilles avaient été retrouvées calcinées dans le sud du pays.

Cette décision du Conseil d’Etat français fait suite à une demande de François Compaoré qui souhaitait l’annulation « pour excès de pouvoir » d’un décret français datant du 21 février 2020 accordant son extradition aux autorités judiciaires burkinabées.

Avec FinancialAfrik/Rédaction

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire