De la rencontre Gbagbo-Ouattara: Qu’en tirer ? (par Claude Koudou)

Une rencontre entre l’actuel chef de l’Etat Alassane Ouattara et l’ex-président Laurent Gbagbo s’est tenue le mardi 27 juillet 2021 au palais présidentiel.
Qu’en penser ? C’est une très bonne chose. Cet acte permet de détendre et de décrisper l’atmosphère.

Que retenir de la « visite rendue » par Laurent Gbagbo ?

• Laurent Gbagbo a trouvé « l’ambiance détendue » ; il s’est montré « fier et heureux » ; pour lui, la rencontre s’est déroulée « amicalement et fraternellement » ; la Côte d’Ivoire doit « aller de l’avant ».

• Alassane Ouattara a parlé « d’amitié, de cordialité et de fraternité » entre eux. Il dit que « la crise est derrière nous » ; il ajoute qu’il faut « rétablir la confiance entre les Ivoiriens ». « Au cours des évènements douloureux, il y a eu trop de morts ». C’est le pays qui compte ; « le pays doit aller de l’avant ».

On peut donc retenir les termes : « fraternité » ; « rétablir la confiance ; « il y a eu trop de morts » ; le pays doit « aller de l’avant ».
Supposé et prérequis à la lecture du paysage politique en Côte d’Ivoire :
Laurent Gbagbo, l’auteur de « asseyons-nous et discutons ! » apparaît comme la clé de voûte de la réconciliation nationale.
Le message envoyé par l’ex et l’actuel chefs de l’Etat : C’est la Côte d’Ivoire qui compte. Ainsi, pour que le pays « aille de l’avant », il convient de tirer toutes les leçons des erreurs et des fautes commises çà et là.


Que tirer de cette rencontre ?

– Les militants des différents partis politiques doivent être formés pour que la haine ne soit pas déversée sur la place publique ;
– Les cadres des partis politiques doivent intégrer que les premiers responsables auprès de qui ils travaillent, ont besoin d’avoir les remontées de vraies et bonnes informations dans l’intérêt général ;
– Le clientélisme et la corruption ne doivent plus avoir « bon dos » dans notre pays ;
– Tous ceux qui développent le sectarisme et qui ne tiennent pas compte de l’évolution du monde, ne doivent plus jouer les premiers rôles ;
– Nous devons parler franchement avec nos leaders ; ce n’est pas une marque de défiance à leur endroit bien au contraire ;
– Avec la vérité et les paramètres objectifs mis sur la table, nos leaders sauront travailler dans l’intérêt du peuple et non d’un petit groupe d’apparatchiks et assimilés ;
– Tous les acteurs politiques qui continuent de se montrer inconséquents malgré les multiples erreurs passées, doivent subir la rigueur de leurs militants et du peuple.
– C’est en se remettant collectivement en question, en tirant toutes les leçons, en observant la rigueur, les valeurs de démocratie, de tolérance et de solidarité que notre pays ira « de l’avant ».

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “De la rencontre Gbagbo-Ouattara: Qu’en tirer ? (par Claude Koudou)

  1. Claude Koudou
    alias @DABAKALA
    alias @popcornnn
    alias @bonmaÏspérimé
    fils de Soubré!
    tu as oublié une chose à retenir
    Laurent Gbagbo à appellé ADO « président Ouattara »
    c’est important, faut pas oublier ça!
    courage!

  2. Belo 011

    Laisse @dabaducon….son match retour qu’on attendait tous avec délectation est devenu comme l’arlésienne d’Alphonse Daudet ( les lettres de mon moulin).Il adapte juste son langage …
    Sinon c’est eux qui parlaient,parlaient ..Nous les dozos ,balafrés aux tenues puantes et en lêkê « achirant lé chékirité »on est sereins comme mauritanien qui dit « y’a pas monnaie».
    Ko qu’en tirer? …imbéchil dé foi ( Les garagistes ..titre :ivoirien )

    Mantape Ouedraogo du Burki -ivoire ,ivoirien nouveau ,ex pensionnaire de l’école coranique de SINDOU..

Laisser un commentaire