Yasmine Reda, star de TV en Côte-d’Ivoire: Curriculum de la nouvelle recrue de NCI, la Nouvelle Chaîne Ivoirienne

Une taille de 1m, 77. Métisse ivoiro-libanaise. Callipyge. Effroyablement belle. Aux yeux marron clairs. Au parler puissant mais joyeux. Charismatique c’est sûr. Vêtue d’un tailleur impeccablement coupé. À son oreille droite, un IPhone 12. Elle communique dans la langue de Molière ou de Shakespeare. Et oui, elle est très bilingue. Dès qu’elle raccroche, son téléphone ne cesse de sonner. Et encore. Et encore. Elle est clairement sollicitée. Elle est aussi une femme d’affaires. Voilà ce que l’on peut retenir tout de suite de l’actrice et présentatrice Yasmine Reda, qui, en seulement quelques années, se fait remarquer sur le petit écran en Afrique, et plus particulièrement en Côte d’Ivoire, grâce à son talent inné et à son intelligence. N’est-ce pas ce que confirme, la nouvelle chaîne ivoirienne en l’annonçant, le lundi 02 août dernier, au sein de la famille NCI ? Mais, l’histoire de la star ivoiro-libanaise n’est pas si simple.

Portrait d’un destin décidément entêté, et d’une femme foncièrement battante et brillante.

Le décor d’une enfance voyante.

De la cour Lamartine à l’école Pigier, en passant par le lycée international Jean Mermoz d’Abidjan où, elle est inscrite et prend des cours, son visage est immanquablement connu !

Aux portes de membres de sa famille, on chuchote qu’enfant, la petite Yashou comme l’appellent affectueusement ses proches, tenait déjà un micro en jouet, et faisait la méga star. À ses côtés, en ce temps-là, ses chics petites copines, toutes joyeuses d’être là, dans le paysage calme du quartier de la riviera golf, ce, pour assister aux spectacles de leur copine « star ». Et pourtant, chez les Reda, l’école est aussi importante que le business. Et les grands de la musique classique tels que Mozart, Beethoven, Chopin…sont aussi inscrits, au chapitre éducatif de la cellule familiale.

Un cerveau calibré.
À la suite de sa réussite au baccalauréat en France, Yasmine Reda suit des cours accélérés en communication à Paris, et décroche un BTS en communication.
Outre son brevet en communication, elle part pour le Royaume-Uni, à Bromley plus spécifiquement, pour y prendre des cours en tourisme durant deux (02) années, et qui seront d’ailleurs sanctionnées par l’obtention d’un certificat à Academy City and Guilds. Sans nul doute consciente de l’importance du standing intellectuel, elle décide de ne pas s’arrêter là.

Ainsi, l’ivoiro-libanaise sursoit à tout durant deux années, en intégrant l’une des universités d’Angleterre, Saint Patrick University of London, pour y ressortir en 2015, avec un diplôme supérieur en business Management.

Un succès quasi précoce.
Si Yasmine Reda est mordue par ses études, elle tient aussi à se prendre en charge. C’est ainsi qu’à peine le Bac en poche, elle est très rapidement ballottée, entre Paris et Abidjan parce qu’elle devient, ambassadeur de marques de luxe en Côte d’Ivoire.
Dans les catalogues, magazines, journaux, et même à la télévision, son lumineux visage est omniprésent, car, elle fait la promotion de robes de mariage et de produits cosmétiques.
Mais cette célébrité profondément précoce ne lui monte pas à la tête, sans doute parce qu’elle pense surtout à ses études.

Un destin décidément entêté.
À partir de 2008, Yasmine Reda décide d’extérioriser ses talents dans le domaine de la communication puisse qu’elle en est diplômée, et obtient très vite une opportunité de travail.

D’abord à la télévision francophone afroblack OBETV de Londres, où elle fait des talkshow en compagnie d’artistes et de personnalités politiques, ensuite, sur les antennes de la chaîne américaine chrétienne Faith TV, l’une des plus grandes des chaînes américaines chrétiennes au monde.
Et si ce n’était qu’un furtif message du destin ? Passons.

Comme la passion à la peau dure.
Comme rattrapée par l’une de ses passions à l’issue de l’obtention de son Bac en France, Yasmine Reda replonge dans le monde de la beauté et du luxe en devenant entre 2009 et 2011, consultante en beauté dans la prestigieuse entreprise américaine Fashion Fair de Londres, plus précisément à Oxford Street, rue la plus fréquentée de la ville où viennent régulièrement, rois, princes, et princesses du monde.
Une activité de l’ordre de la passion et des loisirs de l’actrice et présentatrice, mais qui finit par porter de bons fruits, car, elle est distinguée comme meilleure maquilleuse de ce grand centre de luxe, et devient dans le même temps, une fois de plus, ambassadrice de marques à Londres et à Paris. Des expériences parfois inopinées et riches marquées, d’une intelligence et d’un talent qui la propulsent au sommet de l’entreprise.


Un Manager qui a fait ses preuves.
En entreprise, Yasmine Reda commence son parcours en Côte d’Ivoire dans la compagnie de recouvrement Cerci, en qualité d’assistante marketing où elle exerce durant une année. Ensuite, elle est recrutée en tant qu’agent de tourisme à Travel Academy, en Angleterre.

En 2012, elle est nommée responsable du service client francophone chez l’opérateur téléphonique Lebaramobile. Et devient en 2013, responsable du service client francophone à Lycamobile, un autre opérateur téléphonique de Londres.
Après plus d’une décennie à l’étranger, quand Yasmine Reda revient en Côte d’Ivoire où elle y restera jusqu’à ce jour.
Elle accepte dans un premier temps d’être commercial à Kronos, entreprise spécialisée dans la confection d’agendas et de calendriers, mais parvient de tout de même à décrocher des contrats pour la structure.
En avril 2015, elle est débauchée pour être directrice générale d’une structure de communication basée au Niamey, au Niger, dénommée Positive. Dans ce cadre, elle travaille sur un projet de communication institutionnelle (présidence) qui sera validé.
En janvier 2016, Yasmine Reda est débauchée par l’école HEC pour assurer le poste de directrice extérieur et interne. Mais dans le mois de septembre de la même année, Imagine, une agence de communication la recrute en qualité de directrice commercial.

De l’entreprise au cinéma.
Au cours de l’année 2020, Yasmine Reda décide de se lancer dans le 7ème art. Dans ce processus de sa nouvelle carrière, elle rencontre le réalisateur ivoirien, Alain Guikou, qui croit en elle et lui donne sa chance. En juillet 2020, l’histoire « Ma rivale bien-aimée » de la série ivoirienne « Les coups de la vie » est diffusée, sur la chaîne A+ Ivoire, dans lequel elle incarne le rôle principal : « Sata, la lanceuse de cauris ». Elle brille de mille feux, et se fait connaître du public cinéphile ivoirien. Comme pour prouver qu’elle est actrice dans l’âme, elle surprend une fois de plus par son talent dans l’histoire « Pauvre Orphelin » toujours dans la série « Les coups de la vie », diffusée en avril 2021 sur la même chaîne, dans laquelle elle incarne le rôle d’Anne-Marie, une femme méchante.
Sa dernière sortie cinématographique est dans le long métrage « Le ticket à tout prix », diffusée en salle de cinéma depuis juillet 2021, où elle joue le rôle de l’épouse peule d’un commerçant.

Et le destin est le destin.
Concomitamment à sa carrière cinématographique, Yasmine Reda a exercé, en qualité de présentatrice d’une émission culinaire panafricaine pour une structure de production privée, diffusée dans dix (10) pays d’Afrique, y compris la Côte d’Ivoire, sur les chaînes RTI2, et par la suite sur Life TV.
Mais voici que l’évocation d’un simple rêve d’un enfant n’était en réalité que, la destinée d’une vie future : devenir une méga star inspirée et inspirante.
Et si on écoutait maintenant, le communiqué du service de communication de l’étoile montante de la télévision ivoirienne et du cinéma ivoirien, voire même africain.

« Médias : Mme Yasmine REDA rejoint la famille de La Nouvelle Chaîne Ivoirienne (Communiqué)
Mme Yasmine REDA a rejoint, la famille de La Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI).
Cela a été marqué, par la signature d’un contrat, le vendredi 30 juillet 2021, dans les locaux de la prestigieuse chaîne.
L’actrice a accepté, cette sollicitation de La Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI) avec une joie inexprimable et a adressé, ses remerciements, à l’Administration Générale de La Nouvelle Chaîne Ivoirienne (NCI), pour la confiance, et, à ses fans pour leur soutien.
La présentatrice a enfin exprimé, sa volonté, de donner le meilleur d’elle, et, de remplir ses obligations.
L’actrice et présentatrice cumule, de nombreuses années d’expériences dans le monde de l’entreprise (communication, esthétique, téléphonie, télévision, voyage, etc.) aussi bien en Côte d’Ivoire qu’en Angleterre dans lequel elle intervient, à tous les niveaux de management : de responsable d’équipe à cadre dirigeant.
Elle est titulaire d’un BTS en communication (Paris), d’un diplôme en tourisme (Academy City and Guilds, Bromley), et d’un diplôme national supérieur en business management (Saint Patrick University of London), en Angleterre».

En attendant toutes les surprises que, la chaîne la nouvelle chaîne ivoirienne (NCI) réserve, à ses téléspectateurs avec sa nouvelle recrue, la très populaire présentatrice et actrice Yasmine Reda indique sur sa page Facebook, avoir « la ferme volonté de donner le meilleur de moi, et de remplir mes obligations ».
Cette fois, elle n’y échappera pas (à son rêve d’enfant, à son destin).
On parie ?

www.connectionivoirienne.net

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire