Espaces publics : Abidjan s’embellie

Embellissement des grandes artères : Plantes, fleurs, gazon… et Abidjan devient beau!

Hier au Plateau, il est environ 8 h 45 min, la file de véhicules est impressionnante sur le boulevard lagunaire. Les vrombissements des moteurs et les gaz d’échappement convainquent de l’intensité de la circulation sur ce tronçon. Dans ce ballet d’engins roulant à vive allure, des palmiers, des fleurs, du gazon… attirent l’attention des curieux.

Il s’agit d’espaces rénovés sur les trottoirs et aux abords de la route. Ils présentent une fière allure dans cette commune de référence. Oula Jacques, agent de sécurité à l’immeuble Djékanou, découvre avec émerveillement ces fleurs. « Ça fait du bien. Ça donne déjà une bonne image à notre pays, surtout que le Plateau, c’est le centre des affaires, où tout le monde vient vaquer à ses occupations. C’est surtout la nuit quand on voit la lumière installée à l’intérieur des fleurs, c’est très agréable à voir », apprécie-t-il l’apparition de ces fleurs.

Mais selon lui, ce qui est digne d’intérêt, c’est d’étendre le projet à tout le pays. « Félicitations à ceux qui ont eu l’idée de cet embellissement. Mais il faut étendre le projet à toutes les villes de Côte d’Ivoire. Il y a Bouaké, Daloa, Divo… », suggère-t-il. Si notre interlocuteur se réjouit de l’embellissement de la commune, il souhaite que ces espaces rénovés ne fassent pas l’objet de vandalisme.

« Tout le long du boulevard lagunaire, la lumière est juste sur un côté. Il serait intéressant que la lumière soit allongée dans toutes les fleurs et qu’on y mette la sécurité. Parce que souvent, il y a des voleurs qui viennent enlever les câbles. Il faut donc songer à installer des gens avec des maîtres-chiens pour la sécurité », préconise-t-il. La commune de Cocody est également en mode espace vert.

A la rue qui mène à la Société pour le développement minier de la Côte d’Ivoire (Sodemi), dans les encablures du Lycée technique de Cocody, il suffit juste de jeter un regard sur le panneau du ministère de l’Équipement et de l’entretien routier situé à l’intersection sur cette voie pour retrouver ce bel espace.


Des jardinières, du gazon, plusieurs variétés de plantes et des fleurs de toutes les couleurs apportent une touche de beauté aux usagers de la route et aux populations ivoiriennes. Monica N’Goran, commerciale-transitaire, une riveraine, ne prêtait pas grande attention à cet embellissement jusqu’au jour où elle a eu un rendez-vous dans les environs de la Rti. « Il m’a fallu jeter un coup d’œil sur un panneau pour que je m’en aperçoive que c’est une initiative du ministère de l’équipement et de l’entretien routier », raconte-t-elle.

Elle est alors convaincue que la verdure permet à tout citoyen de retrouver facilement cette fraîcheur d’esprit. « C’est bon de voir que la ville prend se développe. Pour nous qui avons grandi à Cocody, on voit vraiment un changement. Avant, par exemple, au niveau de la Sodemi, il n’y avait pas de fleurs. Il y a donc une évolution. Ça épanouit, ça rajeunit l’esprit. Tout ce qui est beau est agréable. On se rend compte que notre pays change au fur et à mesure par rapport à d’autres pays qui sont encore en retard. On a la possibilité de faire tout ça. C’est même une opportunité d’emploi pour certains », soutient Mlle N’Goran.

(…)

Veiller à l’entretien de ces espaces

Autrefois laissées pour compte, certaines grandes artères de la capitale économique ivoirienne connaissent un embellissement aujourd’hui. Grâce à la verdure qui renaît peu à peu, les communes touchées par ce projet de reverdissement présentent une fière allure. Incontestablement, elles sont citées aujourd’hui comme de bons exemples, au regard de la métamorphose réalisée sur ces voies de grandes affluences.

Une initiative du ministre de l’Équipement et de l’entretien routier, Dr Amedé Kouakou, qui, pour maintenir le cap, a à travers le Projet de transport urbain d’Abidjan (Ptua), a fait récemment un don de matériel au service Parcs et jardins du district d’Abidjan. Cela, dans le cadre du projet des aires de repos, parcs et aménagements paysagers.

Il s’agit donc d’utiliser ce matériel à bon escient, mais aussi d’être très regardant sur la question du suivi et de l’entretien de ces espaces rénovés et redevenus beaux.

Fraternité Matin

Par Fatou Sylla

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire