En Côte-d’Ivoire l’opposante Gbalet Pulchérie demande « une amnistie générale »

Selon Pulchérie Gbalet, la présidente d’Alternative citoyenne ivoirienne (ACI, société civile, proche de l’opposition), “des gens ont commis des crimes de sang, mais n’ont jamais fait la prison ».

Edith Pulchérie Gbalet qui est sortie récemment de prison après plusieurs mois de détention dans le cadre de manifestations autour de la présidentielle de 2020, faisait cette affirmation au cours d’un point de presse tenu ce weekend à Abidjan.
Elle en profité pour demander une « amnistie générale » pour « aller à la réconciliation ».


Le pouvoir d’Abidjan accuse Gbalet et ses camarades de rouler pour l’opposition. Il en veut pour preuves la tournée qu’elle a entreprise à sa sortie de prison, en allant saluer et remercier les principaux chefs de l’opposition en Côte-d’Ivoire.
Madame Gbalet avait même remercier l’ancien Premier ministre Soro Guillaume pour les aides financières que ce dernier lui avait apportées quand elle était en détention.

Devant la presse samedi Pulchérie Gbalet a aussi fait l’annonce d’une nouvelle initiative baptisée « Deux semaines pour le changement », avec pour but de faire baisser les prix du riz et de l’huile « avant le 20 août ».

Sylvie Kouamé

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire