Comité central du FPI: Gbagbo propose de « contourner la pierre » Affi…en créant un nouveau parti (communiqué final)

Côte-d’Ivoire/Comité central du Fpi Gor/Communiqué du FPI
Nous l’annoncions ce matin en exclusivité, Laurent Gbagbo a proposé au Comité central du FPI de « contourner la pierre » Affi N’guessan.
C’est-à-dire la création d’un nouveau parti qui conserve le contenu des anciens textes fondateurs mais pas la même dénomination.
«Je propose au comité central de laisser Affi avec l’enveloppe. Nous allons créer notre parti», dixit Laurent GBAGBO.

Comité Central Extraordinaire
02/2021
Communiqué final

1. Sur convocation du Secrétariat Général, le Comité Central du Front Populaire Ivoirien (FPI), s’est réuni le lundi 9 août 2021, en sa deuxième session extraordinaire de l’année 2021, au Palais de la Culture, sis à Treichville, de 12h05 heures à 14h32, sous la présidence effective du Président Laurent GBAGBO, président du Parti ;

2. L’ordre du jour de cette session extraordinaire a porté sur les points suivants :
• Hommage à nos chers disparus ;
• Adresse du Président Laurent Gbagbo.

3. Etaient conviés à cette session extraordinaire du Comité Central :

• Les membres du Comité Central ;
• Les membres du Comité de Contrôle ;
• Les membres du Conseil Politique Permanent ;
• Les membres fondateurs d’Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) ;
• Les Députés de EDS ;
• Les membres du cabinet du Président.

4. La session a entendu une communication du camarade ASSOA Adou, Secrétaire Général du Front Populaire Ivoirien ;

5. Dans sa communication, le camarade ASSOA Adou a souhaité la bienvenue au Président du Parti, et lui a dit « YAKO » pour toutes les souffrances qu’il a endurées ;

6. Le Secrétaire Général a ensuite adressé ses vifs remerciements au Président Laurent Gbagbo pour la confiance qu’il lui a manifestée à deux reprises ; D’abord en le nommant Directeur de sa campagne pour la présidence du Parti à l’occasion du Congrès qui était prévu en décembre 2014, alors qu’il était en exil au Ghana ; Ensuite, le Président Laurent GBAGBO l’a honoré en le nommant Secrétaire Général du Parti au Congrès de Mooussou qui s’est tenu les 3 et 4août 2018 alors qu’il était en prison ;

7. Le Secrétaire Général du Parti a indiqué qu’après le Congrès de Moossou qui s’est tenu les 3 et 4 août 2018, le Parti a été frappé par le décès subit du Vice-président Abou Drahamane SANGARE, Président par intérim ; Cette disparition durement ressentie par le Parti a été l’occasion pour certains camarades de défier ouvertement l’autorité du Président du Parti ;

8. Malgré ces difficultés, les militantes, militants, sympathisants, les Ivoiriens de la diaspora et les démocrates du monde entier se sont mobilisés pour faire triompher la juste ligne stratégique du Président Laurent GBAGBO ;

9. Abordant le premier point de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu une seconde communication relative à un hommage rendu à nos camarades et sympathisants disparus ; Cette communication a été faite par le Vice-président Gnagne YADOU;
10. Le camarade Gnagne YADOU a exprimé aux familles, au nom du Parti, la reconnaissance éternelle du Front Populaire Ivoirien à tous nos militants et sympathisants disparus, pour le combat qu’ils ont mené, au péril de leur vie, pour un avenir radieux de notre pays, la Côte d’Ivoire ;


11. Au titre du deuxième point de l’ordre du jour, le Comité Central a entendu une importante intervention du Président Laurent GBAGBO sur la lutte du Front Populaire Ivoirien et les perspectives qui se présentent aujourd’hui pour la Côte d’Ivoire ;

12. Le Président Laurent GBAGBO a salué et honoré la mémoire de tous les militants et sympathisants décédés pendant son éloignement prolongé hors du pays. Il a salué leur engagement pour la liberté et la démocratie en Côte d’Ivoire. Il a particulièrement insisté sur le cas des plus illustres d’entre eux dont Bernard Blin DADIER, Abou Drahamane SANGARE, Sylvain Miaka OURETO, Désiré TAGRO, Bohoun BOUABRE, Sansan KOUAO, Basile Mahan GAHE, qui se sont résolument engagés pour notre cause commune au prix de leur vie ;

13. Le Président Laurent GBAGBO a demandé au Parti de tout mettre en œuvre pour perpétuer la mémoire des militants et sympathisants;

14. S’adressant aux militantes, militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien, le Président Laurent GBAGBO les a félicités pour leur courage et leur ténacité qui a permis au Parti de vaincre l’adversité ;

15. Le Président Laurent GBAGBO a ensuite insisté sur le rôle éminemment important joué par le FPI dans l’instauration du multipartisme en Côte d’Ivoire ainsi que le début du processus de démocratisation du pays ;

16. C’est pourquoi il a déploré le comportement de certains camarades qui se situent aux antipodes de notre idéologie et qui s’acharnent sur notre Parti et sur nos militants et sympathisants ;

17. Notre seul instrument de lutte politique est confisqué par Monsieur Affi N’GUESSAN et malgré les nombreuses initiatives pour le raisonner, il s’arcboute sur sa soi-disant « légalité » ;

18. Le Président Laurent GBAGBO a pris acte de la volonté et de l’obstination de Monsieur Affi N’GUESSAN de prendre en otage le Front Populaire Ivoirien, foulant ainsi au pied les années de sacrifice des militantes et militants du Parti ;

15. Le Président Laurent GBAGBO n’entend pas s’engager dans une bataille juridique avec Monsieur Affi N’GUESSAN ;

16. Dès cet instant, il a proposé au Comité Central, la création d’un nouvel instrument de lutte conforme à notre idéologie et nos ambitions ;

17. Il a demandé au Comité Central d’autoriser la mise en place d’un comité de préparation du Congrès Constitutif ;

18. Le Comité Central félicite le président Laurent GBAGBO pour son brillant exposé et sa grande hauteur de vue qui lui permet de dépasser les outrages du passé et penser sereinement l’avenir de notre instrument de lutte ;

19. Le Comité Central décide en conséquence :
• De la perpétuation de la mémoire de nos disparus ;
• De la création d’un nouvel instrument de lutte ;
• De la mise en place d’un comité de préparation du Congrès Constitutif.

20. Le Comité Central exhorte les militantes, militants et sympathisants du Front Populaire Ivoirien et l’ensemble des partisans du Président Laurent GBAGBO et les démocrates ivoiriens à s’inspirer de ce dépassement afin d’œuvrer à l’édification, dans la paix, d’une Côte d’Ivoire stable et prospère ;

21. Le Comité Central assure de son soutien indéfectible le président Laurent GBAGBO, homme de paix, de tolérance et de pardon dont le retour en terre ivoirienne est, pour tous les Ivoiriens, l’accélérateur du processus de la réconciliation véritable et de la paix en Côte d’Ivoire ;

22. Le Comité Central appelle, dès à présent, à la mobilisation de toutes les structures du Parti, de toutes les militantes, de tous les militants, de tous les sympathisants et de tous les patriotes, à s’engager, sans réserve, autour du Président Laurent GBAGBO pour relever le défi de l’instauration de la paix définitive et de la réconciliation vraie en Côte d’Ivoire.

Fait à Abidjan, le 09 août 2021
Le Comité Central

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

2 commentaires sur “Comité central du FPI: Gbagbo propose de « contourner la pierre » Affi…en créant un nouveau parti (communiqué final)

  1. Le mi-cancre en chef a parlé. Opah évite donc de buter violemment son orteil contre Affi-cailloux en créant un nouveau parti: le FPMI (Front Populaire des Mi-cancres Ivoiriens). En faisant ainsi, Koudou.Bamba (Lire … Koudou Point Bamba) fait d’une pierre deux coups … il contourne en même temps Affiba-Zongo et écarte Simone le faucon noir divorcé. Claude-Koudou alias @ducon-kala et autres kôkôtis puants y trouveront du genie politique. Vive la réconciliation version mi-cancre !!!

    krrrr krrrr krrrr …

    té ande

  2. Koudou le boulanger est de retour avec du blé de la Haye. Oui, par un tour de passe passe, il vient de régler d’un coup le cas Affi (la partie visible de l’iceberg) et le cas de Simone. Oui, en effet, si’ Simone pouvait se prévaloir d’avoir été l’une des instigatrices du FPI, donc indéboulonnable, dans ce nouveau parti, Koudou le chef d’orchestre peut l’accepter, comme la refuser. Si Simone est rejetée par le nouveau parti, elle sera obligée de partir avec ses « EHIVET CAPABLE ».

Comments are closed.