La directrice régionale de l’OMS félicite la Côte-d’Ivoire pour sa gestion du covid-19

Communiqué de presse 13.08.2021

En congé à Abidjan, la Directrice régionale de l’OMS félicite les autorités ivoiriennes pour la gestion de la COVID-19 y compris la vaccination et la prévention de l’épidémie d’Ebola aux frontières

Abidjan, 13 août 2021 (OMS) – La Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, Dr Matshidiso Moeti, séjourne actuellement à Abidjan où elle passe ses congés officiels. Elle en a profité pour rendre une visite de courtoisie, dans l’après-midi du 10 août 2021, au Ministre ivoirien de la santé, de l’Hygiène publique et de la couverture maladie universelle, M. Pierre N’Gou DIMBA, pour lui présenter ses civilités. Elle a également rencontré le même jour, dans la matinée, le personnel de l’OMS en Côte d’Ivoire pour l’encourager et le féliciter pour le travail accompli dans le pays.

Lors de sa rencontre avec le Ministre de la santé, de l’hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, M. Pierre N’Gou DIMBA, Les échanges ont été très conviviaux entre les deux personnalités. Ils ont porté sur les questions d’actualité, notamment la pandémie de la COVID-19 qui a connu une certaine résurgence au cours des deux dernières semaines (plus de 20% d’augmentation du nombre de cas) ainsi que la question des variants. Elle a salué les efforts du pays dans la lutte contre la COVID-19 avec un faible taux de létalité (0.6% contre 2.4% pour la région africaine). Le pays a mené une bonne campagne de communication pour la vaccination contre la COVID-19 ayant entrainé une bonne adhésion des populations à la vaccination (1 094 783 personnes vaccinées au 10 août 21).

Les questions liées au financement de la santé ont été discutées. La directrice régionale a évoqué les difficultés de mobilisation des ressources financières par l’OMS au niveau mondiale où les fonds sont insuffisants et/ou non flexibles et a encouragé le pays à promouvoir les financements domestiques

Elle a aussi félicité le ministère de la santé pour l’élaboration du nouveau Plan National de Développement Sanitaire (PNDS) 2021-2025 malgré le contexte de la COVID-19, ainsi que le démarrage de la formation des équipes cadres en gestion des districts de santé, formation actuellement en cours à Yamoussoukro avec l’appui de l’OMS, qui permettra la mise en œuvre optimale des soins de santé primaires vers l’attente des Objectifs de Développement Durables.

Concernant la gestion des épidémies, Dr Moeti a également salué la bonne conduite des activités préventives efficaces le long de la frontière avec la Guinée qui ont fait que le pays n’a pas connu une importation de la maladie à virus Ebola. Aussi, malgré la pandémie à COVID-19, le pays a mené deux campagnes de qualité contre la Polio (Octobre et novembre 2020) ayant permis d’interrompre la circulation du poliovirus dérivé de souche vaccinale (cVDPV).

Les questions liées au renforcement du système de santé dans sa globalité et surtout du niveau primaire n’ont pas été occultées. Pour toutes ces questions et bien d’autres, la Directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique a rassuré le Ministre ivoirien de la santé du soutien de son Organisation. « L’OMS qui est déjà très engagée aux côtés du ministère de la santé, continuera ses appuis en termes de mobilisation des ressources et d’appuis techniques pour continuer à vous soutenir dans ce que vous faites déjà très bien. Je voudrais aussi vous remercier ainsi que tout le Gouvernement pour tout le soutien que vous apportez à nos collègues sur place dans le cadre de notre accord de siège, merci beaucoup », a-t-elle dit avant de prendre congé de son hôte.

Au cours de la rencontre qu’elle a eu avec le personnel du Bureau pays, dans la matinée, elle a pu constater, à travers des communications importantes qu’en dépit de la COVID-19, l’OMS apporte plusieurs autres appuis au pays, notamment dans le domaine de l’opérationnalisation des districts sanitaires où la formation initiale de 31 équipes cadres de districts est en cours utilisant les modules nationaux de formation élaborés à cet effet ; la mise en place d’une plateforme e-learning couvrant les 113 districts du pays, qui a permis la formation de près de 40.000 agents de santé de tous les niveaux de la pyramide sanitaire sur les programmes prioritaires de santé dont la lutte contre la COVID-19 et autres urgences de santé publique.


Le bureau pays de l’OMS est également engagé dans le partenariat avec d’autres secteurs ministériels autres que celui de la santé. Ainsi, en plus du ministère en charge du Sport, le bureau pays travaille en partenariat avec le ministère en charge de la Famille, de la Femme et de l’Enfant où des actions conjointes sont en cours avec la perspective de la signature d’une convention de partenariat dans le mois de septembre 2021.

Ces initiatives ont été très bien appréciées par la Directrice régionale de l’OMS, pour qui le multi partenariat au-delà du secteur de la Santé est la seule voie pour atteindre les Objectifs de Développement Durable. Le Dr Moeti a beaucoup apprécié les appuis de l’OMS au pays dans le domaine du renforcement du système de santé à travers la formation des équipes cadres des districts, la lutte contre la mortalité maternelle et aussi les efforts du pays dans la gestion des urgences sanitaires en cours (COVID-19, contrôle de la circulation du virus dérivé du vaccin polio – cVDPV, les menaces des virus Ebola et Marburg).

Enfin, l’Association du personnel a exprimé ses remerciements à la Directrice régionale, concernant la gestion efficace des dossiers liés à la clôture du programme polio. Les membres du personnel travaillant dans ce programme en Côte d’Ivoire, ont tous été pris en compte dans les budgets d’autres programmes.

La Directrice régionale s’est réjouie des bonnes capacités de leadership et de plaidoyer du Bureau pays ayant permis la mobilisation des ressources financières substantielles auprès du gouvernement et des partenaires locaux pour son plan de travail pour soutenir le pays dans la riposte contre la pandémie de COVID-19 et dans la préparation face à la menace des épidémies des maladies à virus Ébola et Marburg. « Face aux difficultés de financement au niveau international, la mobilisation des ressources financières domestiques est une très bonne initiative, et je voudrais vous féliciter pour cela », a-t-elle dit. « De plus en plus, on nous demande de montrer la valeur ajoutée de l’OMS. Ce que vous avez accompli dans ce bureau est la preuve qu’on doit continuer à investir dans l’OMS. C’est un bon exemple de ce qu’un bureau pays peut faire, et je vous demande de documenter et de publier toutes ces initiatives », a-t-elle ajouté.

La Directrice régionale a également apprécié la mise en place d’une équipe intégrée de gestion des urgences au niveau du bureau pays. S’appuyant sur cet exemple, et face à l’insuffisance en ressources humaines dans les bureaux pays, elle a encouragé le bureau à poursuivre cette approche intégrée des programmes qui garantit plus d’efficacité et d’efficience dans la mise en œuvre des activités ainsi que la rationalisation des ressources.

Elle a salué l’installation effective des 03 membres de l’équipe d’appui multi-pays (multi-country assignment team – MCAT) à Abidjan et a visité leur bureau. Elle s’est dit très satisfaite de ce qu’elle a vu et a souhaité que ces équipes ne coupent pas le cordon ombilical avec le Bureau régional (AFRO). « Ne vous déconnectez pas du Bureau régional », a-t-elle recommandé.

Très émue par cette visite de la Directrice régionale, l’Association du personnel lui a remis comme présent, un pagne traditionnel du terroir en souvenir de son passage en Côte d’Ivoire.

Au sortir de la salle de conférence, la Directrice régionale a marqué un arrêt devant le présentoir d’un herbier des plantes médicinales « Plantes et outils de la médecine traditionnelle en Côte d’Ivoire », installé dans l’enceinte du bureau pays. Visiblement très émerveillée, elle a adressé ses vives félicitations au Représentant, Dr Yameogo, pour avoir eu cette idée de faire la promotion de la médecine traditionnelle africaine. « C’est aussi une preuve que l’OMS soutient la médecine traditionnelle dans les pays ».

FIN (OMS – PRESSE)

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire