Côte-d’Ivoire: « Le FPI, c’est fini », martèle le juriste Damana Adia Pickass, ancien vice-président de l’ex Front populaire ivoirien

Le FPI, Front populaire ivoirien a « fini » sa mission et « atteint les objectifs » fixés quand le parti était créé dans les années 80, notamment instaurer « le multipartisme » en Côte d’Ivoire.

Ce constat est de Damana Pickass, vice-président dans l’ancien FPI, tendance Laurent Gbagbo. Le juriste de formation [DEA en Droit] intervenait vendredi à Songon (Yopougon), dans le cadre d’une rencontre avec les militants de ce secteur, présenté comme un des bastions pro-Gbagbo.

Damana Adia Pickass a profité de l’occasion pour appeler les sympathisants et militants pro-Gbagbo à rejoindre massivement le « nouvel instrument » proposé par Laurent Gbagbo.


Damana Adia Pickass était l’invité spécial de la cérémonie de célébration du retour du président Laurent Gbagbo, venu expliquer les raisons de la décision d’abandonner le FPI pour la création d’un nouveau parti. Il n’a pas été tendre avec les pourfendeurs de Laurent Gbagbo, notamment avec Affi N’Guessan et « ceux qui l’accompagnent dans son aventure ».
Hervé Coulibaly

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire