Côte-d’Ivoire: «Un discours ahurissant pour sa suffisance, son cynisme, son archaïsme », Affi ne décolère pas contre Gbagbo

Affi: « Oui j’ai proposé à Gbagbo d’être son vice président. Mais lui quand on a dit qu’il a perdu le pouvoir face à Ouattara, il s’est accroché. Au prix des morts dans le pays. Pourquoi n’a t’il pas proposé à Ouattara d’être son VP? »

Geneviève Goëtzinger
En conférence de presse #CIV225 évoque à propos de #Gbagbo un « discours ahurissant pour sa suffisance, son cynisme, son archaïsme. Les Ivoiriens attendaient le retour de l’homme de paix et du démocrate nourri aux valeurs du socialisme.

Un Monarque qui se croit propriétaire du #FPI, sa « chose », dont on peut disposer à sa guise, nommant et renvoyant comme un « gérant » qui il veut et quand il veut. Face à lui, les cadres du parti sont des obligés.

C’est lui qui les a fait, les militants n’ont aucun droit et les textes du parti n’ont aucune importance. Le #FPI n’est pas une chose…… C’est une grave erreur de nier le rôle moteur des cadres et militants.

@p_affi
conférence de presse: #LaurentGbagbo quitte le #FPI pcq le parti lui impose la démocratie, lui refuse l’idolâtrie et le culte de la personnalité. Alors il part pour se tailler un parti sur mesure. Il rêve de vampiriser le #FPI, de le réduire à une enveloppe vide. #CIV225

Très en forme (Affi) évoque la réunion GOR du 9 août: « le père de la démocratie ivoirienne nous a fait vivre un scénario digne du siècle passé: le monologue du Timonier, ponctué d’applaudissements orchestrés ».


DECLARATION DU COMITE CENTRAL DU FRONT POPULAIRE IVOIRIEN
Au cours d’une rencontre avec ses partisans, le lundi 9 août 2021, l’ex-Président Laurent Gbagbo a proposé à ceux-ci, la création d’un nouveau parti. Il décide donc d’abandonner le Front Populaire Ivoirien entre les mains de son Président Pascal Affi N’guessan.
Le Comité Central note que cette annonce intervient dans un contexte de crise que traverse le Front Populaire Ivoirien depuis la fin de la crise postélectorale de 2010-2011. Les nombreuses tentatives de résolution de cette crise se sont heurtées à l’intransigeance des dissidents autoproclamés GOR (Gbagbo Ou Rien). A l’analyse, il s’avère que c’est le Président Laurent Gbagbo qui est le commanditaire de cette crise.
Le Président du Front Populaire Ivoirien n’a ménagé aucun effort pour espérer ramener la cohésion au sein du parti. Ainsi, joignant l’acte à la parole, et en réponse à tous ceux qui lui demandaient de confier la direction du parti au Président Gbagbo qui serait demandeur, il a toujours indiqué être disposé à le faire si le Président Gbagbo le lui demandait.
Le Comité Central rappelle qu’après des tentatives de rencontres infructueuses avec le Président Gbagbo à la Haye comme à Bruxelles, les deux compagnons politiques ont finalement eu un tête-à-tête en janvier 2020. A cette occasion, le Président Affi N’guessan a confirmé au Président Gbagbo sa disponibilité à lui laisser la direction du parti dans le respect des textes qui le régissent, notamment, à l’issue d’un congrès extraordinaire.
Pour plus d’efficacité, le Président Affi a proposé au Président Gbagbo un schéma de réunification du parti. En guise de réponse, le Président Gbagbo a recommandé au Président Affi et à Monsieur Assoa Adou de poursuivre les discussions en Côte d’Ivoire.
Le Comité Central note que ces discussions n’ont pu prospérer par la faute des dissidents.
Le Comité Central constate que depuis la suspension des discussions, les nombreuses relances du Président Affi à la partie dissidente sont restées vaines jusqu’au retour du Président Gbagbo le 17 juin 2021.
Le Comité Central fait remarquer que dès le retour en Côte d’Ivoire du Président Gbagbo, le Président du parti a sollicité une rencontre en vue de la résolution de la crise que traverse le parti.
C’est dans l’attente de cette rencontre que le Président du parti et l’ensemble des Ivoiriens apprennent la décision du Président Gbagbo d’abandonner le Front Populaire Ivoirien.
Le Comité Central en prend acte.
Le Comité Central félicite le Président du parti, Pascal Affi N’guessan, pour sa résilience et sa quête de paix et de réconciliation nationale.
Le Comité central félicite les militants pour leur courage, leur détermination et leur engagement ayant mis à nue les tentatives de déstabilisation du Front Populaire Ivoirien.
LE COMITE CENTRAL DECIDE :
Le Président Gbagbo ne fait plus partie du Front Populaire Ivoirien ;
Recommande à la direction du parti de mener des missions d’explication à l’intention des militants ;
Recommande la convocation d’un congrès extraordinaire ;
Sur proposition du Président du parti, le Comité central donne son accord pour la désignation du Secrétaire Général du Parti, le camarade Issiaka Sangaré, en qualité de Président dudit congrès.
Le Comité Central félicite les militantes et les militants et les exhorte à poursuivre l’implantation du parti et l’animation des structures de base et de défendre partout, l’image du parti.
Fait à Abidjan le 14 août 2021
LE COMITE CENTRAL

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire