Côte-d’Ivoire: « 190 millions de bons cadeaux, 63 millions de vins et champagnes, 10 millions en cigares »

Il va falloir que les gens s’habituent à l’existence de journalistes indépendants en Côte d’Ivoire. Le patron d’une structure en charge de la formation professionnelle soupçonné de détournements et de mauvaise gestion portant sur plusieurs milliards a cru bon instrumentaliser des confrères pour me vilipender, pensant m’intimider. Tout cela ne m’impressionne point. En quelques mois, M. a payé pour 190 millions CFA de « bons cadeaux » pour des achats dans des magasins de luxe et supermarchés d’Abidjan, dont 63 millions de vins et champagnes et 10 millions de cigares dans une célèbre boutique située aux Deux Plateaux, comme l’atteste le document interne de la structure dont j’ai pu obtenir copie.

Alors, Plutôt que de chercher à intimider Saïd Penda, journaliste d’investigation qui ne fait que son travail, le dirigeant qui a visiblement pris trop de liberté avec des fonds publics ferait mieux de préparer les réponses qu’il va fournir à Yanni Milie Blanche Essoh-Abanet, la très redoutée procureure du Pôle Economique et Financier. En attendant sa rencontre avec le juge, nos sources affirment que le limogeage de ce dirigeant de structure publique est attendue pour mardi prochain, à l’issue d’un Conseil extraordinaire du Comité de gestion.

Ce qui est vrai, est vrai !


Nota : J’avais promis un article plus détaillé sur notre site abidjaninfos.net, mais je dois encore recouper quelques informations et authentifier des dizaines de documents comptables. Mon investigation complète sera donc publiée mardi, avec les noms des fournisseurs et les montants supposément payés.

Said Penda

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

1 commentaire sur “Côte-d’Ivoire: « 190 millions de bons cadeaux, 63 millions de vins et champagnes, 10 millions en cigares »

  1. très bien monsieur Said Penda.vous avez notre soutien. continuez vos investigations. c’est seulement grâce à des journalistes comme vous que l’état finira par devenir de »droit ».
    courage !

Laisser un commentaire