Les ventes de cacao pour la saison 2021/22 passent déjà la barre de 1,4 million de tonnes en Côte d’Ivoire

(Agence Ecofin) – En Côte d’Ivoire, le système de vente du cacao a été réformé depuis près d’une décennie. Ce schéma de commercialisation permet au pays de vendre chaque année avant le début d’une nouvelle campagne, une certaine proportion de la récolte à venir.

En Côte d’Ivoire, la commercialisation extérieure pour le compte de la campagne cacaoyère 2021/2022 va bon train. Selon le dernier rapport mensuel de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), le pays a déjà écoulé par anticipation 1,4 million de tonnes de fèves au 8 août dernier. Ce volume représente 93 % de l’objectif de 1,6 million de tonnes prévu d’ici la fin du mois de septembre prochain.

Alors que la pandémie de coronavirus continue de peser sur la demande mondiale, les autorités ivoiriennes appliquent actuellement dans le cadre des ventes, une décote de 150 livres par tonne sur chaque contrat d’exportation, soit 50 livres de moins qu’en 2020/2021.

Dans le pays, premier fournisseur mondial d’or brun, la production de fèves devrait encore franchir le cap des 2 millions de tonnes en 2021/2022 selon les prévisions des analystes.

Pour rappel, le Conseil du Café-Cacao (CCC) vend par anticipation par le biais d’enchères électroniques 70 à 80 % de sa récolte globale afin de tirer profit d’éventuelles hausses des cours mondiaux et pour fixer le prix minimum aux producteurs durant la campagne principale.

Espoir Olodo


(Agence Ecofin) – En Côte d’Ivoire, le système de vente du cacao a été réformé depuis près d’une décennie. Ce schéma de commercialisation permet au pays de vendre chaque année avant le début d’une nouvelle campagne, une certaine proportion de la récolte à venir.

En Côte d’Ivoire, la commercialisation extérieure pour le compte de la campagne cacaoyère 2021/2022 va bon train. Selon le dernier rapport mensuel de l’Organisation internationale du cacao (ICCO), le pays a déjà écoulé par anticipation 1,4 million de tonnes de fèves au 8 août dernier. Ce volume représente 93 % de l’objectif de 1,6 million de tonnes prévu d’ici la fin du mois de septembre prochain.

Alors que la pandémie de coronavirus continue de peser sur la demande mondiale, les autorités ivoiriennes appliquent actuellement dans le cadre des ventes, une décote de 150 livres par tonne sur chaque contrat d’exportation, soit 50 livres de moins qu’en 2020/2021.

Dans le pays, premier fournisseur mondial d’or brun, la production de fèves devrait encore franchir le cap des 2 millions de tonnes en 2021/2022 selon les prévisions des analystes.

Pour rappel, le Conseil du Café-Cacao (CCC) vend par anticipation par le biais d’enchères électroniques 70 à 80 % de sa récolte globale afin de tirer profit d’éventuelles hausses des cours mondiaux et pour fixer le prix minimum aux producteurs durant la campagne principale.

Espoir Olodo

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire