Affi rêve de voir Simone Gbagbo le rejoindre, pourquoi un départ de Simone les affaiblirait tous les deux, elle et Laurent

Pascal Affi N’Guessan, le président du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) a lancé en cette fin de semaine un appel à l’ex-première dame de Côte d’Ivoire, Simone Gbagbo, lui demandant de le rejoindre. Cet appel d’Affi fait suite à la décision de Laurent Gbagbo de créer une nouvelle formation politique.

«Simone, je sais que ces derniers temps tu es en pleine réflexion à cause de la situation que le président GBAGBO a créée. Mais c’est une situation qui nous oblige à réfléchir mais sache que ta place est au FPI. Tu es l’une des militantes de première heure, tu es fondatrice du FPI, ce parti existe, tu ne peux pas l’abandonner. Il faut que nous trouvons des solutions pour rester et poursuivre ensemble le combat pour la liberté et la démocratie ainsi que la renaissance de la Côte d’Ivoire.»


Selon des connaisseurs de la politique ivoirienne, Simone Gbagbo préférerait attendre la place qu’on lui réserve dans le nouveau parti avant d’aviser. Toutefois un refus de celle-ci d’adhérer au nouveau parti affaiblirait le nouvel appareil politique annoncé par Laurent Gbagbo.

Selon d’autres analystes Simone et Laurent sont conscients du fait qu’ils sont liés politiquement. Un divorce politique pourrait les affaiblir tous les deux. Ils gagneraient donc tous les deux à soigner leurs rapports politiques après la cacophonie autours de leur divorce civil.

Hervé Coulibaly

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire