Blanchiment de capitaux/Côte d’Ivoire: Vagondo attend des recommandations du Groupe intergouvernemental Cedeao

«La Côte d’Ivoire a pris toutes les dispositions pour lutter contre le blanchissement d’argent. Les flux financiers sont contrôlés. Nous sommes au courant de toutes les transactions et cela fonctionne de façon parfaite», a déclaré ce jeudi, le ministre de l’Intérieur et de la sécurité, le Général Diomandé Vagondo.

Il a fait cette révélation en marge de l’ouverture de la seconde plénière extraordinaire du Groupe intergouvernemental d’action contre le blanchiment d’argent en Afrique de l’Ouest (GIABA) à Abidjan.

Dans son discours d’ouverture, le ministre Vagondo Diomandé a noté que «le combat contre le terrorisme ne peut être efficace qu’en coupant aux organisations criminelles leurs sources de financement», car il est «indéniable que l’existence et l’entretien de ces groupes terroristes nécessitent toujours des moyens financiers».


Il a invité par ailleurs les autorités des pays de la CEDEAO à prendre en compte l’évolution des nouvelles technologies, en dépit de son importance dans les échanges internationaux, car celles-ci «favorisent la célérité des flux financiers et facilitent non seulement l’anonymat, mais aussi les mouvements rapides des capitaux au-delà des frontières».

«En réussissant à assécher les sources de financement des organisations terroristes, nous parviendrons à les isoler et freiner leur activisme», a conseillé le ministre ivoirien de l’Intérieur et de la sécurité.

Dans la même veine, il a enfin encouragé les experts à mettre en exergue les défis auxquels la sous région est confrontées en matière de blanchiment de capitaux et de blanchiment du terrorisme, mais aussi à faire des recommandations fortes.

Koaci

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire