G5/Sahel: Le Tchad retire 600 soldats, la moitié de son effectif

(Agence Ecofin) – Le gouvernement tchadien vient d’annoncer le retrait de la moitié de ses forces des opérations du G5 Sahel. Le porte-parole Abderaman Koulamallah a réitéré l’engagement du pays à lutter contre les terroristes, assurant que ce n’est qu’une mesure stratégique.

Les effectifs du G5 Sahel dans la zone des trois frontières viennent d’être délestés de 600 soldats tchadiens, soit la moitié du contingent mobilisé par ce pays. C’est l’annonce faite par le gouvernement qui évoque une réadaptation de sa stratégie militaire. De prime abord, la nouvelle a de quoi inquiéter la communauté internationale, les forces tchadiennes ayant la réputation d’être les plus efficaces contre l’action terroriste.


Abderaman Koulamallah, le porte-parole du gouvernement s’est néanmoins voulu rassurant. « Par rapport à la situation sur le terrain, il faut avoir une force mobile, d’où le retrait de certaines de nos forces avec les armes lourdes. Notre volonté politique de faire face aux djihadistes reste intacte. » a-t-il assuré.

La situation s’envenime encore dans la région. Ces derniers jours, plusieurs attaques (dont une particulièrement meurtrière au Burkina Faso) ont fait au total plus d’une centaine de morts. Ces sombres événements tendent à devenir le quotidien tragique des populations.

Il y a quelques semaines la France avait adopté la même démarche en annonçant l’allègement des forces de Barkhane et une réorientation stratégique.

Feriol Bewa

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire