Travail des enfants/Côte-d’Ivoire: La Première Dame met des experts en mission pour aider les populations de Guitry à lutter contre le fléau

Ne pas relâcher la pression même durant les vacances scolaires. C’est le
leitmotiv du Comité National de Surveillance des actions de lutte contre
la Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) en cette période
de vacances scolaires. En effet, le CNS dirigée par la Première Dame
Dominique Ouattara et le Comité Interministériel de lutte contre la
Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CIM) en partenariat avec
le Conseil du Café Cacao et les ONG « les amis de San Pedro », « santé
mobile France » ont entamé du 19 au 20 août 2021, une grande
campagne de sensibilisation sur le travail des enfants dans la
cacaoculture à Guitry dans la région du Lôh-Djiboua. Cette campagne de
sensibilisation dont le thème est : « vacances scolaires sans travail des
enfants. Protégeons nos enfants des travaux dangereux dans la
cacaoculture », a eu pour objectif de non seulement sensibiliser les
planteurs sur la question du travail des enfants, mais aussi, d’éviter que
les enfants soient contraints aux travaux dangereux à l’occasion de ces
vacances scolaires. Et pour bien faire les choses, tout au long de la
campagne de sensibilisation, une campagne de dépistage des
pathologies telles que le diabète, la Covid-19 et l’hypertension menées
par l’ONG « Santé Mobile France » a été gracieusement offerte aux

populations par Madame Yao Patricia Sylvie, Directrice de Cabinet de
Cabinet de la Première Dame et Député-maire de Guitry.
La cérémonie de lancement de cette campagne de sensibilisation contre
le travail des enfants s’est déroulée, le jeudi 19 août 2021, dans la salle
de mariage de la Mairie de Guitry.

Elle a enregistré notamment la présence de Monsieur Loua Patrice, préfet du département de Guitry, Monsieur Dago Dominique, premier adjoint au Maire de Guitry, Monsieur
Amani Konan Ange-Michel, Consultant en charge de la question du
Travail des Enfants au Cabinet de la Première Dame, Dr N’Guettia
Martin, Directeur en charge de la lutte contre le Travail des Enfants au
Ministère de l’Emploi et de la Protection Sociale et Secrétaire Exécutif du
CIM, Dr Camara Oumou, Présidente de l’ONG « Santé Mobile France »,
Monsieur Beugré Désiré, responsable de l’ONG « Les amis de San
Pedro » et de bien d’autres personnalités.

Plusieurs activités ont meublé cette campagne de sensibilisation. En
effet, les équipes du CNS, du CIM et des ONG se sont entretenus lors de
la première journée avec les autorités administratives, les chefs de
services, les élus, les chefs coutumiers et de communautés, les
coopératives agricoles, les leaders d’organisation. La matinée de la
deuxième journée a consisté à rencontrer au cours d’un atelier
pédagogique une centaine d’élèves de la 6 ème à la 3 ème ainsi qu’une
vingtaine d’enseignants et enfin dans l’après-midi, les équipes du CNS,
du CIM et des ONG ont rencontré les femmes responsables
d’associations et d’organisations. Un seul et même message à l’ordre du
jour : la place des enfants est à l’école. A cet effet, ils ne doivent
absolument pas être assujettis aux travaux dangereux à l’occasion de
ces vacances scolaires.

Mais bien avant le démarrage des différents ateliers et rencontres qui
ont meublé ces rencontres de sensibilisation, les personnalités présentes
ont donné le message de sensibilisation de Madame Dominique
Ouattara, Présidente du CNS lors de la cérémonie d’ouverture présidée
par M. Loua Patrice, Préfet de Guitry.

En effet, M. Dago Dominique, 1 er adjoint au Maire de Guitry, a tenu à
souligner le double aspect de cette campagne à savoir la sensibilisation
et la campagne de dépistage de certaines pathologies. Il a indiqué que le
département de Guitry étant par excellence une zone de production de


cacao, il est sujet à la question de travail des enfants. Mais surtout, ces
vacances scolaires, étant une source d’oisiveté peuvent emmener
certains parents à vouloir astreindre leurs enfants à des travaux
dangereux pour leur développement psycho-affectif. Ce risque est
d’autant plus grand que selon lui, près de 80 % de la population de
Guitry travaille dans le cacao. C’est pourquoi, il a tenu au nom de la
municipalité de Guitry à remercier la Première Dame d’avoir envoyé des
experts afin de sensibiliser les populations de sa commune sur la
question du Travail des Enfants.

M. Amani Konan, consultant national sur la question de travail des
enfants au Comité National de Surveillance des actions de lutte contre la
Traite, l’Exploitation et le Travail des Enfants (CNS) a expliqué l’enjeu de
la lutte contre le travail des enfants dans la cacaoculture. Pour ce
dernier, la question du Travail des Enfants dans le cacao a été érigée en
priorité depuis l’accession du Président Alassane Ouattara à la
magistrature suprême. En effet, il a révélé que les pays occidentaux
veulent imposer un embargo sur le cacao ivoirien au prétexte qu’il est
cultivé par des enfants. Une situation qui a emmené le chef de l’Etat a
créé deux (02) organisations que sont le Comité National de Surveillance
des actions de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le Travail des
Enfants (CNS) dirigé par la Première Dame Dominique Ouattara et le
Comité Interministériel de lutte contre la Traite, l’Exploitation et le
Travail des Enfants (CIM) dirigé quant à lui, par Maître Adama Diawara,
Ministre de l’Emploi et de la Protection Sociale. Il a en outre, révélé à
son auditoire l’importance de cette lutte pour l’économie ivoirienne. En
effet, il a souligné que c’est le cacao qui soutient l’économie ivoirienne.
De ce fait, un embargo sur le cacao ivoirien sera désastreux pour son
économie. Il a terminé en invitant les parents à ne pas se servir des
prétextes de ces vacances pour astreindre les enfants à des travaux
dangereux pour leur bien-être.

M. Loua Patrice, Préfet du Département de Guitry a invité les populations
à s’intéresser à cette campagne de sensibilisation sur le travail des
enfants doublée d’une campagne de dépistage de maladies.
Notons qu’après la cérémonie de lancement de la campagne, M. Amani
Michel-Ange, consultant national en charge de la lutte contre le travail
des enfants et Dr N’Guettia Martin, secrétaire exécutif du CIM, par
ailleurs, Directeur de la lutte contre le Travail des Enfants au Ministère

de l’Emploi et de la Protection sociale ont expliqué par le menu les
dangers auxquels les parents exposent leurs enfants en les assujétissant
à des travaux dangereux. Ils ont également insisté lors de leurs
interventions sur les mesures coercitives mises en place par le
Gouvernement telles que la création de six (06) antennes de la sous-
direction de la police criminelle en charge de la traite des personnes et la
délinquance juvénile et l’école obligatoire de 0 à 16 ans afin de
contraindre les parents à scolariser leurs enfants. Durant l’atelier
pédagogique qui s’est déroulé dans la journée du vendredi 20 août à la
salle des mariages de la Mairie de Guitry, l’honneur est revenu à M.
Beugré Désiré, responsable de l’ONG « Les amis de San Pedro » de
présenter aux élèves et aux enseignants présents un film éducatif
retraçant le parcours du cacao à la fabrication du chocolat. Après ce film,
M. Amani Konan, membre du CNS a expliqué aux enfants la différence
entre les travaux dangereux et les travaux permis.
Après cette rencontre, les experts ont rencontré les femmes
responsables d’associations et d’organisations. A ces dernières, ils leur
ont demandé d’être les relais du message de sensibilisation de la
Première Dame aux populations.

Notons que la campagne de dépistage de l’hypertension, de la Covid-19
et du Diabète menée par l’ONG « Santé Mobile France » a permis de
prendre en charge gratuitement près de cinq cents (500) personnes.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire