Toujours aussi amoureux Dominique et Alassane célèbrent leurs Noces de perle après 30 années de mariage!

En Côte d’Ivoire, Alassane et Dominique Ouattara vivent ce mardi 24 août 2021 leurs « noces de perle », avec toujours autant d’amour entre eux. Les « Noces de perle » sont d’abord la célébration d’un amour qui dure depuis trente ans. Trente ans déjà que Dominique Claudine Nouvian et Alassane Ouattara se sont mariés.

C’était un 24 août 1991, à une période où la Côte d’Ivoire avait renoué avec la démocratie et le pluralisme politique après une année 1990 de tous les dangers, marquée par des soubresauts politiques et des revendications sociales. Ces noces de perle permettent de noter qu’après trente années de mariage, il y’a toujours autant d’amour entre Alassane et Dominique Ouattara.

Retour en arrière et décryptage exclusif d’un mariage qui n’a jamais laissé indifférent.

Ce jour là à Paris, pour le meilleur et le pire

Ce jour-là, le 24 août 1991, à la mairie du 16ème arrondissement de Paris, en présence d’une part de leurs témoins respectifs, notamment sa petite sœur Véronique Padovani pour Dominique Nouvian et son grand frère Gaoussou Ouattara pour Alassane Ouattara, et d’autres part de quelques privilégiés (Happy few ), Dominique Claudine Nouvian a épousé Alassane Ouattara pour, selon la formule consacrée, le meilleur et pour le pire !

Le meilleur, c’est évidemment l’amour que vient consacrer le lien du mariage. Le pire ? On pourrait croire qu’il s’agit des épreuves qui attendaient Alassane Ouattara dans sa carrière publique et politique !

En réalité, il n’est pas question de pire, mais, chez Dominique et Alassane, la conviction profonde que leur destin est lié à celui de la Côte d’Ivoire. Le couple connaît les difficultés qu’il y a à s’engager dans un combat politique en Afrique. Leur amour n’en sortira que renforcé.

En 1993, après avoir quitté sa fonction de Premier ministre, Alassane Ouattara entame une « traversée du désert ». Le concept d’« ivoirité » est utilisé pour lui interdire d’être candidat à l’élection présidentielle par deux fois (1995 et 2000). Alassane Ouattara prend du recul à travers le Fonds monétaire international où il exerce. Quand il revient en Côte d’Ivoire , il prend la présidence du RDR. À la fin de l’année 2000, Alassane Ouattara se retrouve en exil . C’est alors un long combat politique qui s’engage entre 2000 et 2011.


La relation entre les deux, c’est comme l’arbre et l’écorce. C’est donc trente ans de bonheur et de meilleures choses possibles, qu’il faut retenir. Trente ans d’amour réciproque, de complicité, de résilience face à toutes les adversités et épreuves que le couple Ouattara donne à voir et à retenir en ce 24 août 2021.

La force d’un amour vrai et sincère au service de la Nation

Au-delà de la vie privée et d’un amour vrai et sincère, le couple a conscience qu’il participe à un moment important de l’Histoire de la Côte d’Ivoire et de l’Afrique. Lorsqu’il était Premier ministre d’Houphouët-Boigny, Alassane Ouattara n’avait-il pas réussi à assainir les finances publiques et redonner confiance aux bailleurs de fonds ?

Pour Alassane Ouattara, faire de la politique, ce n’est pas simplement être élu pour être élu, c’est aussi savoir gérer les finances publiques et conduire des politiques qui créent les conditions du développement économique et social. Dans les années 1993, ce qui caractérise la vie politique ivoirienne, c’est son instabilité.

2010, une autre étape de défis après des épreuves

Parce qu’elle est chef d’entreprise, Dominique connaît les impératifs d’une gestion rigoureuse. Elle sait aussi que rien n’est possible sans stabilité politique. Alassane et Dominique puisent dans la force de leur amour la force dont ils ont besoin pour mener le combat politique, sans jamais faiblir, jusqu’à la victoire en 2010. Cette victoire, le couple sait que ce n’est pas un aboutissement, une fin, mais, au contraire, un début, celui de la reconstruction de la Côte d’Ivoire, un pays qui a disparu des écrans-radar de la scène internationale depuis le coup d’Etat de décembre 1999, avec la faillite de pans entiers de son économie.

Dominique participe, depuis l’élection d’Alassane, à la reconstruction de la Côte d’Ivoire.

Elle agit dans le social au profit des démunis, des femmes et des enfants, sans être au premier plan politique, sans être une « éminence grise » qui agirait dans l’ombre pour gouverner. Elle n’est pas non plus une Première dame effacée, sorte de « plante verte » uniquement présente sur les photos des cérémonies officielles.

Toujours disponible et généreuse, à l’écoute des enfants et des femmes africaines, Dominique Ouattara agit en particulier à travers la Fondation Children of Africa, qu’elle crée en 1998. Elle agit aussi dans le domaine de la diplomatie culturelle avec des prises de parole remarquées, notamment à l’UNESCO. Elle est en première ligne de la lutte contre la traite, l’exploitation et le travail des enfants en Côte d’Ivoire.

Dans leurs cœurs toujours autant d’amour. Vives les mariés !

Trente ans après , Alassane Ouattara et Dominique Ouattara forment un couple parfait , un couple qui donne force et vie à l’amour et à l’engagement pour un pays, pour l’Afrique ! Quel bonheur contagieux ! Quelle complicité exemplaire ! Alassane et Dominique ont su résister, par la force de leur amour, aux tempêtes du temps et aux épreuves de la politique ! Joyeuses « Noces de perle » au couple Ouattara.

Vive les mariés !

Philippe Kouhon

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire