Côte-d’Ivoire / Médias – La presse bleue en voie de disparition ?

En Côte-d’Ivoire, le constat est clair. Ces derniers mois, la presse proche de l’opposition pro-Gbagbo agonise. L’un après l’autre les quotidiens et hebdomadaires qui défendent la ligne politique de l’ancien président Gbagbo disparaissent de l’affichage public.

Les seuls journaux désormais visibles sont ceux proches du pouvoir Ouattara dont ils amplifient la voix et la propagande. Soutenus par l’establishment Rhdp, ils font la pluie et le beau temps. On assiste même à une floraison de nouveaux titres.

Dans ce paysage médiatique impitoyable, le quotidien « Le Temps » résiste après la chute récente de « Le Quotidien d’Abidjan » de Aymar Group fondé par Stéphane Kipré. « Le Quotidien d’Abidjan », journal bleu de référence figurait pourtant dans le top 5 des meilleures ventes, selon les classements de l’Autorité nationale de la presse (Anp), l’organe de régulation.

À côté du quotidien « Le Temps », propriété de Nady Bamba, l’hebdomadaire « La Voie originale », un autre tabloïd bleu du journaliste César Etou, fait son chemin. Mais en termes quantitatifs « Le Temps » et « La Voie Originale » les seuls bleus pro Gbagbo qui paraissent encore, sont insuffisants pour contrebalancer le flux d’informations véhiculé par les journaux proches du pouvoir.


Le salut vient des journaux proches du Pdci appelés « les verts ». Au nombre de cinq, « Le Nouveau Réveil », « L’Héritage », « Dernière Heure Monde », « Le Bélier » et « Le Bélier Intrépide » donnent du répondant en faisant au passage un clin d’œil salvateur au camp Gbagbo au nom d’une alliance en gestation. Mais pour combien de temps car on est toujours mieux servi que par soi-même.

L’environnement économique de la presse, on le sait, est devenu délétère et créer un journal est devenu si risqué financièrement que rares sont ceux qui ont envie de s’y aventurer. Or sans soutien médiatique propre [demandons le à Lider de Koulibaly], difficile de se faire une place dans un environnement politique changeant, fait de guerre de propagandes.

En attendant le retour éventuel de « Le Quotidien d’Abidjan » miné par des problèmes administratifs et financiers, que va faire Laurent Gbagbo qui s’apprête à lancer un nouveau parti et qui connaît l’importance de la presse ?

SD à Abidjan

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire