En France de Sarkozy à Macron, les dessous d’une francophonie économique

Le Medef (conglomérat des patrons d’entreprises), qui organise les 24 et 25 août à Paris, une rencontre des entrepreneurs francophones dans le cadre de la REF, souhaite dynamiser l’espace économique de langue française.

Par Pascal Airault

« Notre idée est que l’économie ne soit plus le parent pauvre des relations entre francophones », estime Geoffroy Roux de Bézieux, patron du Medef, qui organise, les 24 et 25 août à Paris, une rencontre des entrepreneurs francophones. Ambition : dynamiser la francophonie économique restée jusqu’à un vœu pieux. Les organisations patronales présentes ont décidé, mardi, d’annualiser ce type de rencontre d’​affaires.


Le rapport Attali sur la francophonie économique est enfin sorti des tiroirs dans lequel il se trouvait. Commandé par François Hollande à l’ancien conseiller de François Mitterrand, ce document avait été rendu public en 2014 à la veille du sommet de la Francophonie à Dakar. Mais il avait, de l’aveu même de son auteur, était enterré aussi vite qu’il avait été publié. Sept ans plus tard, Jacques Attali a reçu un coup de fil de Geoffroy Roux de Bézieux, qui a souhaité exhumer ce document de réflexion.

Le patron du Medef a notamment pris conscience du challenge représenté par la francophonie économique lors de l’université d’été du Medef en 2020. Invité d’honneur, le très libéral président sénégalais Macky Sall avait appelé à renforcer…

La suite de l’article sur lopinion.fr

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire