Sensibilisation: Le Dg de la police salue la « totale adhésion des transporteurs… » au respect du code de la route

Le district de police de Cocody, a servi de cadre, le vendredi 27 août 2021, à une rencontre d’échanges entre les transporteurs, les chauffeurs et une forte délégation du ministère des transports et le directeur général de la police nationale, l’administrateur général de police, Kouyaté Youssouf.

Cette rencontre s’inscrit dans le cadre du bilan à mi-parcours du Préfet de police d’Abidjan, le commissaire divisionnaire major de police, Dosso Siaka, coordonateur de la campagne de sensibilisation au respect du code de la route.

A l’occasion des échanges, le directeur général de la police nationale, a salué la totale adhésion des transporteurs pour la réussite des travaux. « Depuis le début de cette opération, nous avons exigé un bilan à mi-parcours. Et à l’issue de ce bilan, nous avons remarqué une totale adhésion de l’ensemble de tous les transporteurs pour leur engagement au bon déroulement de la campagne. En plus des transporteurs, nos félicitations sont adressées au Préfet de police d’Abidjan ainsi qu’à toutes les forces au nom du ministre de l’intérieur et de la sécurité et de celui des transports. J’aurais souhaité la présence des propriétaires des véhicules particuliers car le problème n’est pas un fait des transporteurs, mais une affaire de tous. Parce que les accidents de la publique endeuillent toute la population. C’est pourquoi, un compte rendu sera fait au ministre de l’intérieur et de la sécurité en disant que l’opération est bien menée », a rassuré le DG de police.


Durant les échanges, le Préfet de Police Dosso Siaka, a précisé que, du 1er janvier 2021 au 25 août 2021, les statistiques ont donné 34 643 accidents de la circulation et 137 cas de décès. Après avoir rappelé les travaux réalisés, notamment, la distribution des prospectus, l’affichage des autocollants sur les véhicules, des séances de tests d’alcootest, dans tout le district d’Abidjan, et les nombreux conseils, le préfet de police s’est appesanti sur les préoccupations des transporteurs et chauffeurs. « Nous allons mettre en place une coordination qui sera composée de tous les acteurs pour analyser tous les cas de figure et faire un compte rendu à la hiérarchie de sorte que tout se passe dans la transparence. Afin d’éviter certains dérapages pouvant survenir », a indiqué le Préfet de police Dosso Siaka.

Une correspondance particulière de Daniel Assouman

Par La Rédaction
Fraternité Matin

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire