Football/Côte-d’Ivoire: Suspicions légitimes à Abidjan autour d’un séminaire de 3 jours du comité de normalisation/FIF

Toujours chronogramme clair, à quelques 120 jours de la fin de la normalisation, le comité de normalisation de la Fédération ivoirienne de football (CN-Fif ) suscite des suspicions légitimes à cause d’un séminaire de trois jours ouvert lundi 3 août 2021 à Abidjan.

En dépit de la date de novembre 2021 annoncée pour la tenue de l’élection d’un président de la Fif, par sa présidente Dao Gabala, et même par les dirigeants de la Caf et de la Fifa devant le chef de l’état ivoirien, Alassane Ouattara lors de l’audience au cours de leur récent séjour en Côte d’Ivoire, le comité de normalisation suscite à nouveau inquiétudes et suspicions, après l’annonce de la tenue du séminaire de trois jours.

[Que va encore faire Happi Dieudonné en Côte d’Ivoire]

C’est par un communiqué que le CN-Fif a annoncé la tenue d’un séminaire pour affiner les nouvelles orientations des statuts et du code électoral de la FIF. Le communiqué tel que présenté , a aussitôt suscite des inquiétudes sur la volonté réelle des dirigeants de la transition de tenir le délai du 3 décembre 2021.

« Le Comité de Normalisation de la Fédération Ivoirienne de Football (CN-FIF) a engagé depuis plusieurs semaines, une réflexion de fond sur les textes de la FIF qui doivent être proposés aux clubs. Ils font donc l’objet d’un séminaire de trois jours qui a débuté ce lundi 30 Août 2021 à Cocody », affirme le communiqué des services de Mme Dao Gabala.

Le communiqué poursuit pour préciser que Mme Sarah Solémalé de la FIFA, Messieurs Happi Dieudonné et Jean Jacques Diéne de la CAF et M. Gbeh Gue Binka du Ministère ivoirien de la Promotion des Sports et du Développement de l’Economie Sportive prennent part à la rencontre.

[Ces remarques qui interpellent]

Première remarque , l’homme qui passe pour être un expert en normalisation, et qui à la mauvaise réputation d’avoir fait traîner ailleurs la normalisation, en l’occurrence Happi Dieudonné, est présent à ce séminaire.


Deuxième remarque : les clubs ivoiriens ne sont pas présents. C’est donc un séminaire en vase clos. Une réunion entre la normalisation et ses tuteurs de la Fifa et de la Caf, avec l’implication maladroite du gouvernement ivoirien, un peu au mépris de la règle de non intrusion des instances gouvernementales dans la gestion du football. Comme la Fifa et la Caf ont trouvé un gouvernement bienveillant, ils semblent s’accommoder des soupçons de manipulation de la présidente du Conor pat le ministère ivoirien des sports. Question : quel est le degré d’autonomie et d’indépendance du Conor , étant entendu, selon plusieurs sources concordantes que c’est le ministre Danho qui a proposé à la Fifa, le nom de Mme Dao Gabala.

Dans son communiqué, Mme Dao Gabala affirme ensuite que le séminaire a pour objectif de permettre de faire valider par l’État, la FIFA, la CAF et le CN-FIF les nouvelles orientations, afin de s’engager résolument dans la rédaction définitive des statuts à soumettre aux clubs.

[Troisième et quatrième remarque]

Troisième remarque : ainsi donc l’État, la FIFA, la CAF et le CN-FIF vont définir de nouvelles orientations, sans les clubs, en se basant pourtant selon Mme Gabala sur les propositions faites par les acteurs du monde du football.

Quatrième remarque : c’est à la suite de cette étape de définition des nouvelles orientations que le Comité de normalisation va « s’engager résolument dans la rédaction définitive des statuts à soumettre aux clubs ». Ainsi à ce stade , à trois mois ou quatre mois de la fin de la normalisation, rien n’est prêt ! Oui, aucun texte n’est encore prêt ! Les textes seront plutôt proposés après les trois jours actuels de réflexion. Pour être prêts quand ? Aucune idée ! Ensuite, après l’AG ordinaire du 18 septembre 2021, lea clubs se prononceront sur les textes , et les adopteront de façon formelle avant d’aller à l’élection. Cela peut-il se site avant le 31 décembre 2021 ? Sous couvert d’une volonté d’avancer, le séminaire de 3 jours n’est-il pas une manœuvre pour endosser et justifier le report de la fin de la normalisation ? Depuis le début en janvier-février 2021, le comité ne s’était jamais attelé à travailler sans arrière passées, ni en vue des élections dans les délais les plus rapides.

[Danho Paulin souffle le chaud et le froid mais]

Alors qu’aucun acteur du football n’a posé des entraves, et que tous ont fait confiance à Mme Gabala, celle-ci va-t-elle abuser de leur confiance , pour faire constater qu’elle est forclose par rapport à la date du 31 décembre 2021? Convoquée récemment par le directeur de cabinet du ministère des sports, Mme Dao Gabala, avait été sommée de produire un chronogramme clair et précis. Comme réponse , elle a demandé quelques jours pour donner sa feuille actualisée en vue du respect des délais. Affaire à suivre…

Une contribution de Jo Papi
Amoureux du football

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire