NCI/Côte-d’Ivoire: La ministre Nassénéba botte en touche, des femmes portent plainte, l’animateur convoqué par la police

Là où toute l’opinion publique en Côte-d’Ivoire s’attendait à une réaction musclée de la ministre en charge de la promotion de la femme en Côte-d’Ivoire, c’est un simple «post» qu’on peut qualifier de laconique ou de « soft » qu’elle a servi aux Ivoiriennes. En effet, la ministre dans son «communiqué» sur sa page Facebook partage certes la douleur etc. mais ne condamne pas la chaîne en question, elle n’engage non plus de poursuites.

« Il s’agit d’un acte prémédité mûrement réfléchi. Âmes sensibles, s’abstenir disait le déroulé annonceur de l’émission. C’est toute l’équipe de production et la direction de la chaîne qui doivent donc être entendues », nous indique une dame membre de l’Association des Ivoiriennes victimes de viols. Avant de continuer toute en colère, «après les nombreux viols durant les différentes crises politico-militaires restés impunis, voilà qu’une chaîne proche des anciens rebelles ivoiriens en fait l’apologie. Nous disons non, ça suffit. Laissez la ministre, elle ne peut rien, elle-même doit sa promotion aux actions des anciens rebelles. N’est-ce pas l’ancienne petite amie de Soro le chef des rebelles ?».

Aux dernières nouvelles l’animateur aurait été convoqué par la police. D’autres sources annoncent des sanctions à venir de la Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle (HACA) contre la chaîne NCI.


Wait and see !

Akissi Amandine Konan

blank

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire