La vaccination et le pass sanitaire efficaces pour contenir la pandémie du covid-19, affirme l’Institut Pasteur

Selon des travaux menés par l’Institut Pasteur, le pass sanitaire et la vaccination demeurent des outils efficaces pour contenir la quatrième vague. Les chercheurs notent notamment que « les personnes non-vaccinées contribuent de façon disproportionnée à la transmission ».

Contesté par une partie de la population, le pass sanitaire a pourtant montré son efficacité. C’est en tout cas ce que démontre la mise à jour des modélisations de l’Institut Pasteur, publiée lundi 6 septembre. Selon les chercheurs, « alors que les confinements en 2020 ont réduit les taux de transmission de 70-80%, des réductions de 20-30% pourraient maintenant suffire pour réduire fortement l’impact sur le système de santé ».

Toute l’info sur

Le pass sanitaire, nouvel outil du quotidien

Ces réductions pourraient être atteintes sans confinement ni couvre-feu, mais « en appliquant les gestes barrières, le port du masque, un certain degré de distanciation physique, le tester-tracer-isoler et le pass sanitaire », écrivent les scientifiques. Alors que le précieux sésame nécessaire pour se rendre dans de nombreux lieux pourrait perdurer après le 15 novembre, les chercheurs préviennent d’ores et déjà que « l’arrêt de toutes mesures de contrôle pourrait conduire à un stress important sur le système de santé » et appellent à maintenir « les efforts actuels pour limiter la transmission ».


« Les plus de 60 ans non-vaccinées représentent 3% de la population, mais 43% des hospitalisations »

À ce jour, selon le ministère de la Santé, près de 49,2 millions de Français sont au moins en partie vaccinés, soit 73% de la population totale. Un niveau « supérieur » aux hypothèses réalisées par l’Institut Pasteur en juin, mais les chercheurs mettent en garde face au risque de propagation du virus par les Français encore non-vaccinés. « Ils contribuent de façon importante à la pression sur l’hôpital », avertissent les auteurs de l’étude. « Dans notre scénario de référence, les personnes non-vaccinées de plus de 60 ans représentent 3% de la population, mais 43% des hospitalisations. »

https://www.lci.fr/sante/covid-19-coronavirus-quatrieme-vague-variant-delta-france-la-vaccination-et-le-pass-sanitaire-efficaces-pour-contenir-l-epidemie-selon-l-institut-pasteur-2195634.html

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire