La Côte d’Ivoire trouve un accord commercial avec un Gpe chinois pour le traitement et le stockage de noix brute de cajou

Un accord commercial entre le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, l’Autorité de régulation du système de récépissés d’entreposage (Arre) et la société chinoise Tbea a été signé, ce jeudi 16 septembre 2021, à Abidjan-Plateau.

Dans le cadre du système de récépissés d’entreposage (Sre), 108 entrepôts modernes de traitement et de stockage de noix brute de cajou et de 60 silos de stockage de céréales seront construits dans toutes les zones productrices d’anacarde de Côte d’Ivoire.

Ces deux projets permettront, non seulement à la Côte d’Ivoire d’assurer les meilleures conditions de stockage et de conservation des produits recourant à la Bourse des matières premières agricoles au moyen des entrepôts et silos. Mais aussi et surtout d’accompagner l’État aux fins de matérialiser la stratégie nationale prévoyant d’atteindre un taux de transformation d’au minimum 50% de la production nationale de noix de cajou, et à l’autosuffisance en céréales, d’ici à 2025.

Selon le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Kobenan Kouassi Adjoumani, à travers le Sre, la Côte d’Ivoire va se doter de 108 entrepôts dans les zones de production de noix de cajou, avec une capacité globale de stockage de plus de 470 000 tonnes, et de 10 parcs de silos pour une capacité de 30 000 tonnes chacun. Soit un total de 300 000 tonnes réparties dans les zones de production sur l’étendue du territoire national.

Le souhait du ministère de l’Agriculture est de voir ces projets d’entreposages réalisés par le partenaire Tbea, avec l’appui financier de China Citic Bank et de Sinosure, dès la mise en place de la nouvelle ligne de crédit auprès de Sinosure pour la Côte d’Ivoire en 2022.

Le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani reste convaincu que ces deux contrats commerciaux augurent d’une accélération importante dans le processus de finalisation de ces projets qui concrétiseront le partenariat « gagnant-gagnant » promu dans le cadre de la coopération ivoiro-chinoise.

Le Directeur général de l’Arre, Pr. Koffi Justin et les responsables du groupe chinois Tbea.
Le Directeur général de l’Arre, Pr. Koffi Justin et les responsables du groupe chinois Tbea.


Aussi, le ministre a félicité le président directeur général (Pdg) Tbea, par ailleurs député à l’Assemblée nationale de la République populaire de Chine, Zhong Yanmin et toute son équipe qui, depuis les premières rencontres, continuent de faire chemin avec son département ministériel à travers l’Arre, pour l’atteinte des objectifs à lui assignés par le gouvernement.

Pour le Pdg de Tbea, sa structure a l’intention de tirer pleinement parti de ses avantages technologiques et de son expérience pour fournir des solutions d’intégration de systèmes à la Côte d’Ivoire.

Il contribuera à la construction de la plate-forme systématique de commerce basée sur les entrepôts modernes de traitement et de stockage de noix brute de cajou, ainsi que les silos de stockage de céréales, dans le but d’assister la Côte d’Ivoire à accélérer la transformation et la modernisation de l’agriculture, et à améliorer considérablement la compétitivité internationale des produits agricoles.

‘’À ce jour, grâce aux efforts conjoints des équipes des deux parties, les projets sont en bonne voie en vue de sa finalisation et son exécution. Après, l’équipe chinoise mettra son savoir-faire, ses technologies, ses équipements avancés et ses avantages en gestion dans le domaine des infrastructures à disposition, en vue de construire ces deux projets comme un monument de la relation bilatérale sino-ivoirienne. La ville Hengyang profitera de cette signature pour élargir davantage l’espace de coopération avec la Côte d’Ivoire et obtenir plus de résultats gagnant-gagnant dans plusieurs domaines’’, a affirmé le Pdg de Tbea.

Le directeur général de l’Autorité de régulation du système de récépissés d’entreposage (Arre), Pr Koffi N’Goran Justin, s’est, pour sa part, félicité de l’avancement de la coopération technique entre la société Tbea et sa direction sur ces deux projets structurants.

Ce projet va entraîner un investissement de 287 milliards de FCfa dans les zones de production de noix de cajou. Ce qui va permettre la création d’environ 400 mille emplois directs et indirects confondus.

Toutefois, le directeur général de l’Arre a salué l’expertise de Tbea, son président directeur général et la Province Hengyang. Il a émis le vœu du démarrage de ces projets en 2022 en saluant le leadership du Président de la République, Alassane Ouattara.

Par Patrick N’Guessan
Fratmat.info

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire