Échec d’une tentative de putsch au Soudan, les militaires partisans de el-Béchir accusés

L’armée soudanaise affirme avoir empêché un coup d’État par un groupe de soldats. Selon le Premier ministre Abdallah Hamdok, les partisans de l’ancien président Bashir ont tenté d’arrêter la « transition démocratique » dans le pays.

Selon l’armée soudanaise, toutes les personnes impliquées dans la tentative de coup d’État ont été arrêtées, dont 21 officiers de l’armée. La situation est désormais à nouveau sous contrôle, assure le ministre de l’Information. L’enquête sur les partisans de Bashir dans l’armée se poursuit.

(…)

L’armée soudanaise affirme avoir fait échec à un coup d’état tenté par un groupe de soldats dans la nuit du lundi 20 au mardi 21 septembre.

La situation dans la capitale Khartoum serait sous contrôle, affirment les autorités.


Selon un porte-parole du gouvernement, des soldats ont été arrêtés, mais aucun autre détail n’a été divulgué.

La télévision d’État a appelé les téléspectateurs à s’opposer à la tentative de coup d’État, mais n’a donné aucun autre détail sur ce qui se passait.

L’agence de presse AP a appris d’un soldat soudanais que des soldats voulaient prendre le contrôle de certaines institutions gouvernementales, mais que cette tentative avait complètement échoué.

Parmi les détenus se trouveraient des officiers supérieurs, jugés proches de l’ancien président Omar El-Béchir.

Depuis la chute de Omar el-Béchir et la fin de son long règne de 30 ans en 2019 après un soulèvement populaire, un gouvernement de transition composé de civils et de militaires dirige le Soudan.

Une tentative de coup d’état par des membres de l’ancien service secret avait été repoussée en 2020.

HC

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire