Au Royaume-Uni, une inquiétante et historique pénurie d’essence attribuée à une pénurie de chauffeurs routiers

Des scènes inédites jamais vue sur l’île britannique depuis des dizaines de décennies. Les conducteurs britanniques se sont en effet rués dans les stations-service tout le weekend et en ce début de semaine, aggravant encore plus la pénurie d’essence sur leur île. À l’origine des problèmes de distribution (approvisionnement) liés à la fois au brexit et à la pandémie du covid.

Confronté depuis quelques jours à des problèmes d’approvisionnements en carburants, le Royaume-Uni a demandé, lundi 27 septembre, aux militaires de se tenir prêts. « Un nombre limité de chauffeurs de camions-citernes militaires doivent être prêts à intervenir et à être déployés si nécessaire pour stabiliser l’approvisionnement », a déclaré dans la soirée le ministère de l’énergie dans un communiqué.

Les pénuries d’essence au Royaume-Uni se sont encore aggravées, lundi, toujours sous l’effet d’achats de panique d’automobilistes inquiets. Dans le pays, les panneaux « plus d’essence » ou « hors service » se multiplient dans les stations-service.

Environ 30 % des stations du groupe BP sont touchées.

Certains médias britanniques ont publié des vidéos de conducteurs à cran en venant aux mains près des pompes, par peur de tomber en panne d’essence ou de ne pas pouvoir se rendre au travail.

Les organisations médicales alertent sur les difficultés des soignants à se déplacer pour aller voir leurs patients. Et certaines écoles envisagent de revenir à l’enseignement à distance si le problème persiste.

(…)

Avec Le Monde avec AFP

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire