Contrôle des plaques d’immatriculation des véhicules et sanctions: Les automobilistes ne sont pas contents

Depuis le lancement de l’opération visant à mettre aux normes les véhicules en Côte d’Ivoire (mutation, cartes grise etc), les propriétaires d’engins de tout genre font des efforts pour être en règle. Tous les guichets de la SICTA font le plein tous les jours. Certains propriétaires de véhicules ne réussissent donc pas à payer la somme nécessaire pour la plaque d’immatriculation. Ils multiplient les passages aux guichets des jours durant sans pouvoir payer, tant les rangs sont longs. Et comme il faut également se rendre au travail ou honorer des rendez-vous d’affaires etc, ils partent. Ce retard qui n’est pas la faute des propriétaires de véhicules est sanctionné sur le terrain par les policiers qui, malgré les explications, refusent des fois de comprendre.

Ils sont prêts à envoyer des véhicules à la fourrière prétextant qu’eux ont reçu l’ordre de sévir.


Face à cette situation, le ministère des Transports, selon des observateurs et analystes, devrait multiplier l’offre de payement des frais des plaques. Selon eux, le ministre Amadou Koné pourrait permettre aussi, le payement des frais des plaques d’immatriculation dans les services du Trésor public, des Impôts, des directions départementales ou régionales du ministère des Transports partout sur le territoire national. N’est-ce pas que tous ces services ont été créés pour rapprocher l’assistance des services publics des populations ? Mieux, les usagers peuvent payer sur les réseaux de téléphonie mobile, comme c’est le cas pour les factures CIE, SODECI et même pour les Impôts. Avec son reçu imprimé, l’usager peut ensuite circuler tranquillement. La quittance de son payement devrait échoir à la SICTA. Et quand sa plaque d’immatriculation sera prête, la SICTA lui fera appel pour venir les apposer sur son véhicule. Nos analystes pensent qu’en attendant de prendre des décisions qui vont faciliter la tâche à tout le monde, le ministre des Transports, Amadou Koné, pourrait demander à son homologue de l’Intérieur Vagondo Diomandé de donner ordre aux agents des forces de sécurité sur le terrain d’arrêter de bloquer des citoyens qui, du reste, ne sont pas opposés au payement des frais pour de nouvelles plaques d’immatriculation. Le Gouvernement doit simplement faciliter pour accélérer le projet.

DIARRASSOUBA SORY
LeNouveau Réveil

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire