Côte-d’Ivoire: Cité dans une « affaire de viol », KKB exprime sa joie d’avoir participé à «RTI 1 reçoit» émission débat

Cité abondamment dans une affaire de viol sur les réseaux sociaux en Côte-d’Ivoire, KKB et son entourage feignent depuis de ne pas voir l’affaire, ni lui, ni le gouvernement, ni ses collaborateurs directs. Partout, c’est le silence radio, comme si l’État de Côte-d’Ivoire au plus haut niveau banaliserait les accusations de viols contre de hautes personnalités, alors le pays sort à peine du scandale de la simulation de viol sur mannequin en caoutchouc.

Là où dans un pays normal on aurait dû s’attendre à une réaction du ministère public, s’auto-saisir, c’est le calme plat du côté du Parquet.

Alors, les Ivoiriennes et Ivoiriens n’ont-ils pas le droit de savoir ? Le droit de comprendre si oui ou non les graves accusations portées contre leur ministre en charge de la réconciliation et de la cohésion sociale, sont erronées ou vraies ?

Un autre silence qui corrobore le mépris pour le petit peuple ? Sinon c’est dans quel pays, un ministre aussi important est accusé pour des faits aussi graves, et aucun opposant de 1er plan ne réagit, le procureur ne s’auto-saisit de rien, le porte-parole du gouvernement n’en dit mot, aucune organisation de femmes ne réagit … ? Toutes et tous se taisent, en parlent entre amis dans leur salons, murmurent dans les allées des ministères, et puis s’en fichent de la pauvre dame présumée victime.

Sylvie Kouamé


blank

Kouadio Konan Bertin

« Grande a été ma joie d’avoir participé à l’émission débat « RTI 1 reçoit » de ce mardi 28 septembre 2021 sur la première chaîne de la télévision nationale.

Pendant 90 minutes, nous avons débattu de la « Réconciliation et Cohésion Nationale : défis et espoirs pour une Côte d’Ivoire solidaire ».

J’ai profité de cette tribune pour éclairer l’opinion publique sur ma mission, les actions déjà menées et les perspectives.

#Paix
#Réconciliation
#Cohésionnationale
#kkb »

Commentaires facebook
blank

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire