La mine d’or de Séguéla Fortuna Silver produira son 1er lingot d’or courant 2023

Selon l’étude de faisabilité publiée en avril 2021, le projet aurifère ivoirien Séguéla peut livrer plus d’un million d’onces en neuf ans. Le canadien Fortuna Silver Mines l’a acquis grâce au rachat de la compagnie minière Roxgold et vient de lancer les travaux de construction.

Le Conseil d’administration de Fortuna Silver Mines a approuvé la construction de la mine d’or Séguéla en Côte d’Ivoire. C’est l’annonce faite le 29 septembre par la compagnie minière canadienne qui est devenue propriétaire du projet après avoir racheté Roxgold il y a quelques mois.


« Avec une durée de vie de neuf ans pour les réserves, une production annuelle d’or de 130 000 onces au cours des six premières années et des conditions économiques convaincantes, Séguéla devrait devenir notre cinquième mine en exploitation, avec un premier lingot d’or à la mi-2023 », a commenté Jorge A. Ganoza, PDG de la compagnie. Le dirigeant a précisé que la solidité financière de sa société lui permettait de mobiliser les 173,5 millions $ nécessaires aux travaux.

Si l’on se fie aux résultats de l’étude de faisabilité publiée en avril dernier, c’est en moyenne 120 000 onces (3,4 t) d’or qui devraient annuellement s’ajouter, sur la durée de vie de la mine, à la production nationale d’or ivoirienne qui s’est élevée à 38,27 t en 2020 selon le gouvernement. C’est un autre atout qui va aider à changer la dimension du pays dans le cercle des producteurs africains du métal jaune.

Emiliano Tossou
Agence Ecofin

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire