Facebook: Quand la gigantesque panne mondiale «rétablie» coïncide avec les graves révélations d’une lanceuse d’alerte

Une panne de plus de 6 heures – Pourquoi la panne a-t-elle duré si longtemps ?

D’abord et avant tout : les perturbations font partie d’Internet, mais il est rare qu’elles durent aussi longtemps et affectent aussi d’une telle intensité autant de plateformes et donc d’utilisateurs au même moment.

Selon Facebook, l’une des raisons pour lesquelles trouver une solution a pris plusieurs heures est que de nombreux protocoles internes avec accès par code ont également cessé de fonctionner. La plate-forme de télétravail de Facebook était en panne et certains employés ne pouvaient pas entrer physiquement dans les locaux car leurs badges d’accès ne fonctionnaient plus.

« Nos efforts pour identifier et résoudre rapidement le problème ont été rendus plus difficiles », a déclaré la société.

Quelle était la cause ?
Facebook indique qu’il s’agissait d’une erreur de configuration, donc quelque chose s’est mal passé avec les paramètres des systèmes techniques. Avec pour conséquence l’inaccessibilité aux centres de données de l’entreprise qui n’étaient plus en mesure de communiquer correctement entre eux, provoquant l’arrêt de tous les services.

Coïncidence ou pas, cette panne majeure a coïncidé avec des révélations sur l’incapacité de Facebook à lutter contre la désinformation et les discours de la haine sur ses réseaux.

Selon Joost Schellevis, analyste néerlandais chez NOS : «soit quelqu’un a appuyé sur le mauvais bouton, soit il y a un bug (une erreur) dans le logiciel. Les deux erreurs peuvent être humaines. Tous les panneaux indicateurs de l’entreprise avaient disparu d’Internet. »

Est-ce que tout fonctionne à nouveau ?
Ça semble être le cas. Bien que la société avertisse ses utilisateurs qu’il pourrait encore y avoir des problèmes, tels que des applications qui répondent pas correctement ou reprennent lentement ou retombent en panne.

Sur les sites où les utilisateurs peuvent signaler des problèmes, le nombre de problèmes signalés sur les applications Facebook augmente à nouveau. Il y a plus de signaux que la moyenne, mais il y en a beaucoup moins que lors de la panne de la nuit dernière.

L’action de Facebook a plongé de 5% lundi en soirée sur le Nasdaq, pour terminer à 326,23 dollars lors de la clôture. Depuis ses sommets début septembre, le titre a perdu 15 % de sa valeur. Facebook reste tout de même l’une des plus importantes capitalisations boursière du monde, se classant généralement juste après Apple, Microsoft, Google (Alphabet) et Amazon.


A cause de la plongée de ses actions, le patron Mark Zuckerberg âgé de 37 ans a perdu plus de 6 milliards de dollars en quelques heures, faisant décliner sa fortune « virtuelle en bourse » à 121,6 milliards de dollars, affirme un décompte de Bloomberg. Ses pertes en actions atteignent plus de 15 milliards depuis la mi-septembre.

Par Connectionivoirienne avec NOS

Facebook : La lanceuse d’alerte à l’origine d’une importante fuite de documents sort de l’ombre

Ancienne ingénieure cheffe de produit chez Facebook, elle a accusé le groupe de « [choisir] le profit plutôt que la sûreté » de ses utilisateurs.

franceinfo avec AFP

Ses révélations avaient ébranlé le géant des réseaux sociaux. Frances Haugen, lanceuse d’alerte à l’origine de la fuite de documents internes de Facebook, s’est montrée pour la première fois à visage découvert, dimanche 3 octobre.

Ancienne ingénieure cheffe de produit chez Facebook, elle a accusé le groupe de « [choisir] le profit plutôt que la sûreté » de ses utilisateurs, dans un entretien diffusé par la chaîne CBS (vidéo en anglais). Cette trentenaire doit être auditionnée mardi par la commission au Commerce du Sénat américain.

Des révélations explosives
Avant son départ de l’entreprise, en mai, Frances Haugen avait emporté avec elle de nombreux documents issus de recherches internes à l’entreprise et confiés notamment au Wall Street Journal.

Dans un article publié mi-septembre (en anglais), le quotidien avait révélé, sur la base de ces informations, que l’entreprise effectuait des recherches sur son réseau social Instagram depuis trois ans pour en déterminer les effets sur les adolescents.

Le journal avait également appris qu’un programme de Facebook permettait à certaines célébrités, responsables politiques et internautes en vue de ne pas avoir à obéir aux mêmes règles sur la modération des contenus que le reste des utilisateurs. La star du football Neymar avait ainsi pu en 2019 montrer à ses millions d’abonnés des photos d’une femme qui l’accusait de viol sur lesquelles elle apparaissait nue, avant de les supprimer.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire