La Côte d’Ivoire signe un accord avec la SFI pour l’accès de ses PME aux financements crédit-bail

(Agence Ecofin) – D’après la SFI, la Côte d’Ivoire fait partie du top 10 des pays africains sur les marchés du crédit-bail locatifs en termes de potentiel économique. En 2015 déjà, l’Etat avait signé un accord avec l’institution afin de capitaliser sur ce potentiel pour améliorer l’accès aux financements des PME.

La Côte d’Ivoire vient de signer une convention de partenariat avec la Société financière internationale (SFI), branche du groupe de la Banque mondiale consacrée au privé, pour améliorer le financement des petites et moyennes entreprises (PME). L’annonce a été faite par les autorités ivoiriennes dans un communiqué publié le vendredi 08 octobre 2021.

Concrètement, l’accord signé entre le Ministère de l’économie et des finances et la représentation régionale de la SFI, vise à mettre en œuvre le programme Afrileasing. Initiée par l’institution multilatérale, cette stratégie vise à poser les bases nécessaires pour développer un marché viable de crédit-bail en Afrique, à travers notamment le renforcement de l’arsenal juridique et règlementaire encadrant le domaine, tout en introduisant des outils, et les meilleures pratiques nécessaires pour mieux développer le secteur.

A travers la nouvelle convention, les autorités ivoiriennes espèrent offrir des solutions de financement aux agents économiques à faible capacité financière, en permettant le financement sans apport initial. Une situation qui devrait contribuer à améliorer le taux de bancarisation du pays, tout en participant à la création d’emplois.


« La cérémonie qui nous réunit, ce jour, est la manifestation de la ferme volonté du Gouvernement ivoirien d’accélérer le développement économique et financier de la Côte d’Ivoire, conformément à la vision du Chef de l’État. La nouvelle Convention de partenariat, […] entre dans le cadre de la contribution à la mise en œuvre de la Stratégie de Développement du Secteur Financier » a, à cet effet, indiqué Adama Coulibaly, ministre ivoirien de l’Economie et des finances. Et d’ajouter : « J’exhorte le secteur privé, notamment les PME, à s’approprier ce moyen de financement, afin de trouver une réponse à l’épineux problème de financement auquel les entreprises sont bien souvent confrontées ».

Faut-il le rappeler, le leasing ou crédit-bail est un mode de financement des investissements au cours duquel une société financière (le crédit-bailleur) met à la disposition d’une entreprise bénéficiaire un bien d’équipement pour une période déterminée, en contrepartie d’une redevance payée périodiquement et d’un premier loyer, souvent majoré. Généralement, au terme du contrat, l’entreprise bénéficiaire peut décider d’acquérir définitivement le bien selon un montant convenu, de le restituer, ou encore de renouveler le contrat. Cette approche offre l’avantage de réduire, pour le bénéficiaire, la nécessité de fournir une garantie, car l’actif loué sert lui-même de sûreté ou de garantie.

En 2015, le gouvernement ivoirien avait d’ailleurs déjà signé un premier accord avec la SFI pour mettre en place un projet similaire dénommé « Africa Leasing Facility II » ou ALF II. Celui-ci a permis de faire passer le nombre de structures proposant des contrats de crédit-bail de 3 en 2014 à 9 actuellement, parmi lesquelles, 7 banques et 2 établissements financiers. D’après les autorités, au 31 décembre 2020, les encours de crédit-bail en Côte d’Ivoire s’élevaient à 178,37 milliards FCFA contre 130,93 milliards à fin décembre 2019.

Moutiou Adjibi Nourou

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire