Côte-d’Ivoire: Faux et usage de faux de Danho Paulin, ministre des sports, la gaffe de trop ?

Le ministre des Sports a peut-être commis la gaffe de trop, en se faisant prendre en flagrant délit de mensonge et de faux et usage de faux dans la nomination des membres du comité d’organisation de la CAN 2023, après avoir- quelques semaines plus tôt- couvert le pays de honte dans l’affaire de la non-conformité des stades ivoiriens avec les exigences FIFA/CAF. Mon investigation en cours sur sa gestion opaque des milliards issus de la « parafiscalité » ne viendra que confirmer le fait que Paulin Claude DANHO n’a pas sa place dans le gouvernement du très rigoureux Alassane Ouattara.


Selon ma source très haut placée, le président ivoirien devrait procéder à un remaniement ministériel d’ici la fin de l’année, juste après la restructuration de son parti actuellement en chantier. Le même contact, qui a requis l’anonymat, estime qu’après les derniers dérapages du ministre des sports, « il serait étonnant que le chef de l’État attende cette échéance pour le limoger ». Sous le président Ouattara, la carte de membre du parti au pouvoir ne donne donc droit à aucune forme d’immunité.
Ce qui est vrai, est vrai !

Said Penda

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

1 commentaire sur “Côte-d’Ivoire: Faux et usage de faux de Danho Paulin, ministre des sports, la gaffe de trop ?

  1. =========== ATTENTION AU COUP DE TRAFALGAR ! ===========

    Dans une vie antérieure j’ai exercé dans une entreprise panafricaine où deux directeurs centraux étaient à couteaux tirés sur chaque dossier d’importance qui les interpelait.
    La mère des batailles fut l’affectation du second et dernier étage d’un bâtiment flambant neuf, devant abriter les deux directions dont ils étaient les patrons intouchables à cette époque.

    Qui devait être au-dessus de l’autre et trôner comme un roi ?

    Avec moult argumentations chacun y allait des prérogatives de sa Direction pour justifier son droit à siéger au second étage.

    L’arbitrage chez le Directeur Général fut houleux mais la question fut tranchée. Le vainqueur de « la mère des batailles » fut chaleureusement félicité par tous ses agents.
    Le lendemain une vaste réorganisation fut décidée et actée par le Maitre du Jeu. Les deux adversaires ne furent pas démis de leurs fonctions. Non ! Ils devaient simplement permuter de directions…donc de Bureaux !

    Quelques fois, sachons raison garder au risque de perdre, et la marmite et la cuillère d’or !
    Heureusement qu’ADO a son style de management et n’est pas ce chef qu’on déstabilise aussi aisément avec des manigances de « sources très haut placées » ou des « enquêtes » jamais abouties !

    Comme l’Amiral Horatio Nelson, « ADO escomptera que chacun fasse son devoir au poste où il est placé ! Avec engagement et responsabilité.» L’objectif c’est la CAN 2023 et non les querelles de chancelleries traditionnelles lagunaires.

    Vigilance, vigilance L’ADVERSAIRE CHERCHE À DIVISER LES TROUPES !

Laisser un commentaire