Presse/Côte-d’Ivoire: La Haute Autorité veut contrôler les Web-TV, une utopie ?

Lu pour vous

Israël Guébo @IsraelGueboAutorisation des webTv et webradio par la @HacaCI. Je suis curieux de (sa)voir comment elle sera donnée aux Webmédias « basés » ailleurs dans le monde, mais auxquelles les Ivoiriens ont accès via le Web ou une appli mobile ?

Disons le tout net. La HACA est déconnectée. Elle qui entend soumettre (mettre sous tutelle) les web Tv et les web radios.

De deux choses l’une : soit l’autorité de régulation ne sait pas ce que c’est que le web (ce que je peux comprendre) soit, elle cherche du buzz…Inutilement. Ce qui serait regrettable. Parce qu’il y a des semaines en arrière on attendait une décision plus courageuse sur un épisode qui a choqué la nation. Je ne veux pas remuer le couteau dans la plaie.


Et donc, dans un communiqué, la « Haute autorité de la communication audiovisuelle rappelle que conformément à la loi n°2017-868 du 27 décembre 2017, portant régime juridique de la communication audiovisuelle, qui prévoit en son article 107 que l’exploitation des réseaux de distribution par câble ou fibre optique, satellite, ADSL et tous réseaux multimédias en vue de l’édition, de la distribution ou de la diffusion de services de radiodiffusion sonore ou télévisée, est soumise à son autorisation ». Mieux : « Cette autorisation est matérialisée par la signature d’une convention et d’un cahier des charges entre l’opérateur et la HACA pour l’exploitation de ces services », indique le communiqué. En imposant même un délai pour le « 30 novembre 2021 ». « La HACA invite les promoteurs des services non encore déclarés à renseigner le formulaire d’inscription disponible en ligne à l’adresse www.haca.ci ou à prendre attache avec sa direction des opérateurs audiovisuels en vue de l’accomplissement des formalités administratives d’autorisation ».

Non ! Monsieur le président de la HACA, il y a un principe de base que vous devez prendre en compte : l’interterrotorialité. En français facile, il n’y a plus de frontières, plus de cloisonnement géographique.

C’est à dire qu’une web Tv ou une web radio ‘’basée’’ au Pakistan est accessible en Côte d’Ivoire. Doit-elle avoir votre autorisation ?

Un webmédia peut avoir ses serveurs en Russie. Le nom du domaine est hébergé en France. Le red chef est logé au Vanuatu et les rédacteurs sont entre Ottawa et Zuenoula. De quelle « autorisation » ai-je besoin pour que les internautes aient accès à ma web Tv ou ma web radio ?

Déconnectée, j’ai dit.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire