En Guinée-Bissau l’Armée annonce avoir déjoué un putsch en août

Guinée Bissau – Les faits rapportés datent du mois d’août 2021 et le chef d’Etat-major des armées les a rappelés le jeudi 14 octobre 2021 à la police militaire, question de sonner l’alerte quant à la vigilance des troupes dans un contexte politique et social agité. La police militaire est l’équivalente de la gendarmerie dans d’autres pays.

« Nous avons réussi à identifier un groupe de militaires en train de mobiliser des soldats, achetant leur conscience contre des billets de banque afin de subvertir l’ordre constitutionnel établi. Ce sont les soldats ayant reçu de l’argent qui ont dénoncé les auteurs de ces actes ignobles ». Ces propos sont du général Biagué Na Ntan qui s’adressait à la police militaire lors de l’anniversaire de cette unité.


Au cours de cette tentative de coup d’État présumée datant d’août 2021, quatre militaires avaient été arrêtés puis relâchés quelques semaines plus tard en septembre pour faute de preuve.

Le chef d’État-major des armées de la Guinée-Bissau voulait à travers cette révélation rappeler à l’ordre ses Hommes dans un contexte politique et social instable, près de deux ans après l’élection du Président Umaru Sissoco Embalo.

Le chef d’État-major des armées a tenu ces propos alors que le chef de l’État Bissau-Guinéen est en France où il a rencontré son homologue Emmanuel Macron au palais de l’Élysée ce vendredi 15 octobre 2021.

Kouamé L.-Ph. Arnaud KOUAKOU

Burkina 24

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire