Médias/L’Unjci, la plus grande faîtière des journalistes lance son magazine

Médias/L’Unjci, la plus grande faîtière des journalistes lance son magazine

« Unjci Mag ». C’est le dernier né de la presse ivoirienne à l’initiative de l’Union nationale des journalistes de Côte d’ivoire (Unjci). Le bimensuel a été présenté mardi 19 octobre à la maison de la presse d’Abidjan (Mpa).

Des anciens et des patrons de la presse ivoirienne étaient là, le régulateur Anp aussi par son premier responsable Samba Koné. Des visages que l’on perd de vue mais qui forcent encore respect et admiration dans un environnement de quasi précarité. Bamba Alex Souleymane dit BAS, éditorialiste pointu, Agnès Kraidy, une ancienne responsable à Fraternité Matin ou encore Honorat De Yedagne ancien patron de Fraternité Matin. Tous sont venus encourager Jean Claude Coulibaly, président de l’Unjci pour le projet éditorial qu’il réalise.

Dans son allocution, Jean Claude Coulibaly a justifié : « nous voulions un support périodique à vocation de trait d’union entre les journalistes et l’UNJCI, ensuite entre votre faitière et ses partenaires. Ainsi, les missions assignées à l’UNJCI Mag sont de communiquer sur les actions et activités de l’Union, mais également sur celles de la Maison de la Presse d’Abidjan (MPA), la structure technique, autonome et statutaire de l’Union. Votre magazine a également pour objectif d’offrir une visibilité plus accrue et permanente à nos partenaires et de favoriser une interaction plus dynamique entre ceux-ci et l’UNJCI ».

Des anciens tels Honorat De Yedagne ont prodigué des conseils. Il a demandé à l’Unjci de s’inscrire résolument dans la prise de risques comme celui-ci en abandonnant l’institutionnel qu’elle semble privilégier.

Le premier numéro déjà disponible, Unjci Mag fait une lucarne sur la vie de Noël X. Ebony qui fait figure de martyr dans la presse ivoirienne pour avoir très tôt trempé dans la dénonciation des tares de la société sous Houphouët. Il mourut dans des circonstances obscures. Un prix d’excellence porte son nom comme pour magnifier le combat du journaliste éclairé d’une époque.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires