Mobilisation autour de la Cmu – Me Adama Camara (ministre) aux mutuelles: « Dénoncez ceux qui sont des entraves »

Le ministre de l’emploi et de la protection sociale était jeudi face au mouvement mutualiste à l’agence de l’Ips Cgrae d’Attoban. Il a reçu officiellement les conclusions de la « Plateforme de Lomé ».
La plateforme de Lomé est un document qui contient le résultat des réflexions collectives menées par des dirigeants de mutuelles africaines et européennes. La dernière réunion de ces experts a eu lieu à Lomé en 2019 d’où la dénomination « Plateforme de Lomé ». Le document ressasse les principales résolutions pour faire avancer la gouvernance des mutuelles d’une part et le renforcement de la protection sociale d’autre part.
Le ministre Adama Camara a pris l’engagement de tout mettre en œuvre pour que les résolutions contenues dans le document soient traduites en actions concrètes par le gouvernement. « Je me ferai le porte-flambeau de la plateforme de Lomé. (…) Je ne suis pas socialiste mais je crois que la finalité de la politique, c’est d’assurer le bien-être des populations », a-t-il déclaré.
Sur un autre ton, le ministre s’est laissé aller à un plaidoyer en faveur de l’enrôlement des mutualistes à la Couverture maladie universelle (Cmu).
« La Cmu vient renforcer le dispositif de protection sociale qui était porté par les mutuelles. Aujourd’hui la mutualité sociale concerne plus d’un million de personnes. (…) J’engage l’ensemble des mutuelles sociales à l’esprit d’entraide », a-t-il sensibilisé avant de se faire plus incisif sur sa lancée : « Vous devez faire en sorte que la protection sociale soit un vécu réel. Dénoncez ceux qui sont les entraves ».
Le ministre a recommandé, séance tenante, aux mutualistes de conditionner désormais, l’adhésion à toute mutuelle à l’enrôlement préalable à la Cmu.
Les séminaristes qui participaient ainsi à la clôture de l’atelier sur la plateforme de Lomé ont pris l’engagement de se conformer aux recommandations du membre du gouvernement.
Intervenant pour le compte de l’Agence ivoirienne de régulation de la mutualité sociale (Airms), la Dg Koné Colette a plaidé pour que les mutuelles soient associées au processus décisionnel.


Le document dit « Plateforme de Lomé » a été remis au ministre par Christian Kouadio, administrateur délégué du Pass. Il avait auparavant décliné le contenu de la plateforme de Lomé. L’objectif de ce séminaire, a dit M. Kouadio, était d’amener les mutuelles sociales de Côte d’ivoire à s’approprier la plateforme de Lomé en vue de la réussite de la Cmu.

SD à Abidjan
sdebailly@yahoo.fr

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire