Coup d’État au Soudan, l’armée déclare l’état d’urgence, le gouvernement dissous, le PM mis aux arrêts

Par DAG

Un coup d’État militaire est en cours au Soudan. Il est en passe de réussir s’il ne l’est déjà. Le chef du conseil militaire soudanais, le général Abdel Fattah al-Burhane, a indiqué avoir instauré l’état d’urgence et dissous le gouvernement. Un nouveau gouvernement dirigera le pays selon je général jusqu’aux élections de 2023.

Plusieurs gouverneurs de provinces ont également été démis de leurs fonctions.

Depuis ce matin en effet, plusieurs rapports faisaient état d’un coup d’État au Soudan. Le Premier ministre Hamdok et un certain nombre de hauts fonctionnaires dont plusieurs ministres, ont été arrêtés et des soldats auraient pris d’assaut la chaîne de télévision publique à Omdurman, la plus grande ville du pays, qui jouxte la capitale Khartoum sur l’autre rive du Nil. Les communications téléphoniques et par Internet dans le pays ont également été perturbées, les routes menant à l’aéroport ont été bloquées et le trafic aérien a été interrompu.


Le Premier ministre Hamdok a été emmené dans un lieu inconnu par l’armée, selon le ministère de l’Information. Il aurait été contraint de signer une déclaration exprimant son soutien à l’armée. Pendant ce temps, le ministère lui-même appelle à des manifestations pacifiques pour défendre la révolution de 2019.

Des barricades sont érigées et des pneus de voiture sont incendiés dans plusieurs endroits du pays. Des manifestants auraient également réussi à pénétrer jusqu’au quartier général de l’armée.

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire