Sorry, ne l’arrêtons plus…(sportivement)

Lorsqu’il quittait son poste de premier vice-président du comité d’organisation de la 43e édition de la Coupe d’Afrique des nations (Can Côte d’Ivoire 2023), Sory Diabaté a été clair. « Je pars pour me consacrer aux prochaines échéances électorales à la tête de la Fédération ivoirienne de football, « lesquelles détermineront l’avenir de ce beau sport dans notre pays ».

Depuis sa fameuse lettre de démission de son poste au Cocan 2023, plus rien ne l’arrête. Sory Diabaté est déchaîné !

Il a fait presque toutes les stations de radio et de télévision de la place. Coincé par un certain droit de réserve que lui imposait cette fonction au Cocan 2023, l’ancien vice-président de la Fif et patron de la Ligue a dû se taire sur plusieurs sujets.

« J’entends dire que le poste de premier vice-président revient à la Fif. Aucun texte ne le mentionne. Même pas les décrets de 2017, 2018 et celui de 2021 ; dans aucun de ces documents vous verrez un poste réservé à la Fif, à plus forte raison un poste de vice-président », recadre l’ancien homme fort du football ivoirien.


Sory n’y était pas en qualité de vice-président de la Fif, mais parce qu’il était de ceux qui ont œuvré jour et nuit pour faire aboutir le dossier ivoirien pour l’organisation de cette Can. Qui donc est habilité à mettre en pratique un dossier qu’il a lui-même concocté ?

C’est pourquoi le président Lambert Fêh Kessé l’avait coopté dans son bureau, avec d’autres compétences. Mais Sory est parti, libre désormais de vaquer à sa campagne en vue de prendre le contrôle de la faîtière entière.

Si tout se passe comme annoncé, l’élection du nouveau président de la Fif aura lieu le 18 décembre 2021. Et Sory, en quittant le Cocan, se donne plus de liberté d’agir. Sans qu’aucun de ses faits et gestes soit mal vu.

Aujourd’hui, Sory Diabaté peut se prononcer sur tous les sujets d’actualité, aller rencontrer qui il veut, sans être inquiété. Plus de droit de réserve. C’est un candidat totalement à la disposition de son équipe de campagne qui est résolument lancé dans son projet.

Un projet de repositionnement et de rayonnement du football qui va au-delà de la Can 2023. Un projet pour honorer la mémoire de son frère, le défunt président de la Fédération ivoirienne de football, Augustin Sidy Diallo, rappelé à Dieu le samedi 21 novembre 2020 .

Par Paul Bagnini

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire