Selon Dibopieu, la réintégration de Katinan est la récompense pour avoir aidé à neutraliser l’opposition

La vérité est en acte et en puissance d’elle-même

Quand la vérité a emprunté son train, elle a donné rendez-vous à son arrivée. Mais le mensonge lui, a embarqué avec beaucoup de bruits et de séduction. Ceux qui étaient en clin à l’émotion et à l’euphorie se sont laissés aller aux bruits et à la séduction.

Les sages et les plus éclairés ont attendu le rendez-vous de l’arrivée et ils ont été aguerris et affermis.
Ceux qui ont été séduits par les bruits étaient vides et désorientés.

J’aurais pu m’arrêter à cette parabole mais ils ne seront pas nombreux ceux qui pourront la comprendre.
Or, telles que les choses évoluent, le moment est venu, selon moi, d’atteindre la compréhension du maximum de personnes. Donc je me dois de développer un peu.
En effet, depuis l’exil, nous avons été beaucoup trahis. Il s’en est suivi des arrestations, des déportations et des emprisonnements.

Le pauvre ministre Lida Kouassi en a été la première victime.

En exil, il avait réussi à se créer un nouveau leadership au sein du grand groupe des pro-Gbagbo.

Cela n’était pas fait pour plaire à des figures du FPI qui ont entamé une campagne de dénigrement et d’intoxication vis-à-vis de Lida. Et lorsque le régime de Ouattara l’a arrêté à Lomé en 2012, ces cadres du FPI ont fait croire que cette arrestation était un deal, et que le ministre Lida avait fini sa mission de taupe alors il fallait qu’il rentre. Quelques mois plus tard, le commandant Abéhi, Charles Blé Goudé et moi-même, nous sommes arrêtés, déportés et torturés pendant près de deux ans dans les locaux de la DST.

Alors que nous mourons à petit feu dans les fers du régime Ouattara, ces mêmes cadres du FPI d’alors ont embouché les mêmes trompettes d’intoxication contre nous, faisant croire que nous étions dans un deal, que nous sommes bien gardés et qu’Ahmed Bakayoko et nous allions même souvent en boite la nuit…


L’objectif en réalité est d’étouffer toutes les personnes capables de s’affirmer par elles-mêmes.

Aujourd’hui tout le monde connait la suite, on sait où en est Lida Kouassi avec sa situation, on sait où se trouve Blé Goudé avec la souffrance qu’il endure. Ce qui est marrant et qui devrait interpeller, c’est que ces oiseaux de mauvais augure, eux, n’ont jamais été inquiétés. À leur encontre ce sont seulement des rumeurs d’arrestation qui leur donnent le temps de fuir de leur position et de se réfugier quelque part. Or une vraie arrestation, Ça ne s’annonce pas, Ça se constate.

En effet, chers ivoiriens, le train de la vérité approche à sa destination. Tous ceux qui seront à même de disposer leur matière grise et leur esprit critique se verront être édifiés. Les vrais dealers vont etre dévoilés car en réalité, dans un deal, il y a toujours une récompense.

C’est pourquoi nous exigeons des explications de tous ceux qui se réclament être des nôtres mais qui reçoivent des promotions dès leur retour d’exil, de tous ceux qui sont intégrés aussi facilement, alors qu’il y en a plusieurs centaines qui ont été contraints d’abandonner des postes qu’ils tentent de récupérer depuis longtemps, mais en vain. Cette intégration aussi simple et rapide de Mr Koné Katinan ressemble bien à une récompense après avoir aidé à la neutralisation des actions de l’opposition dont la plus visible est la crise au sein du FPI qui a permis à Ouattara de gérer tranquillement les deux mandats et d’en aborder un troisième.

Cette intégration ressemble aussi étrangement à la mise à disposition des moyens pour être fort afin d’aider  » le groupuscule » à continuer d’affaiblir « le président Gbagbo ».

Que la lumière de Dieu soit avec nous !
Le camarade-frère Jean-Yves Dibopieu
Président d’Intégrité et Conscience Nationale (ICON)

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire