Côte-d’Ivoire: Vers la scission à la Fédération de Taekwondo après l’élection « contestée » de Jean-Marc Yacé ?

Dans le camp des candidats perdants, le grand-maître Patrice Remarck, le magistrat Me Alain Zunon (cour suprême), Kéita Amadou dit Moro le tigre de Bouaké ou encore le grand-maître Brahima Soumahoro, le mécontentement est grand et il se murmure de réfléchir à la mise sur pied d’une nouvelle fédération.

Les détracteurs du rejeton Yacé l’accusent d’avoir bénéficié dès le départ du soutien du ministre des sports, Danho Paulin. Ils ajoutent aussi qu’en son temps, le président sortant de la Fédération Bamba Cheick Daniel fut supporté par le défunt premier ministre Hamed Bakayoko.

Bamba Cheick Daniel avait même eu le culot de se permettre un 3e mandat au détriment des textes qui limitaient le nombre de mandats successifs à deux.


Sylvie Kouamé

Taekwondo: Jean-Marc Yacé appelle à la solidarité

Après sa victoire à l’élection du samedi 30 octobre 2021, à Abidjan, il a appelé à la solidarité en ces termes : « De par votre voix, dites au président Bamba Cheick Daniel que la nouvelle équipe qui se mettra en marche, ne le décevra pas. Nous allons faire en sorte que le taekwondo ivoirien reste à sa vitesse de croisière, et mieux, l’augmenter. Nous en appelons à la solidarité de tout le monde. Nous allons rassembler tout le monde. »

Élu avec 68,85 % du suffrage exprimé face à six adversaires, Me Jean Marc Yacé, l’actuel maire de Cocody, succède à Bamba Cheick Daniel pour un mandat de quatre ans.

Par Mélèdje Tresore

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire