Cargill fait passer sa capacité de transformation de cacao à 160 000 tonnes en Côte-d’Ivoire

Par Casimir Djezou

La Société agro-industrielle américaine ‘’Cargill’’, établie en zone industrielle de Yopougon, vient d’agrandir son usine de transformation de cacao. Passant ainsi d’une capacité de transformation annuelle de 110 000 à 160 000 tonnes. La nouvelle unité a été inaugurée, hier, par le Premier ministre Patrick Achi. Il avait à ses côtés quelques membres du gouvernement, au nombre desquels le ministre d’État, ministre de l’Agriculture et du Développement rural Kobenan Kouassi Adjoumani et le ministre du Commerce et de l’Industrie Souleymane Diarrasouba.

Le Premier ministre a réaffirmé l’engagement du gouvernement ivoirien à accélérer l’industrialisation de la Côte d’Ivoire.

« Le gouvernement entend accélérer l’industrialisation de la Côte d’Ivoire. Cela passe par la juste valorisation de l’extraordinaire potentiel agricole de notre pays et de son enjeu double de transformation industrielle locale et d’intégration des chaînes de valeur mondiales de ses filières agricoles et agro-industrielles stratégiques », a-t-il affirmé. Ajoutant que des efforts seront faits pour accroître le rythme des investissements, renforcer la compétitivité et la résilience des entreprises nationales dans toutes les filières stratégiques de l’économie ivoirienne et dans la filière du cacao.

« En réussissant la transformation de la filière du cacao, c’est aussi la transformation structurelle de l’économie de la Côte d’Ivoire que nous accomplirons. C’est à cette tâche que nous œuvrons chaque jour », a-t-il soutenu.

En effet, a-t-il noté, avec plus de 40% de l’offre mondiale, le cacao constitue la première culture de rente exportée par la Côte d’Ivoire et représente 40% des recettes d’exportation nationales. En outre, il contribue à hauteur de 20% au Pib, mobilise près d’un million de producteurs et contribue à faire vivre au quotidien près de 5 millions d’Ivoiriennes et d’Ivoiriens.

« Malgré ce succès incontestable et croissant de nos volumes agricoles, la transformation locale demeure insuffisante, tout comme la captation de la valeur ajoutée. Seuls 5 à 6% des 105 milliards de dollars USD, créés annuellement dans le monde par cette filière, sont captés par nos entreprises et nos paysans. C’est évidemment insuffisant», a révélé le chef du gouvernement.

C’est pourquoi il a tenu à féliciter les responsables de la société Cargill pour l’ambition industrielle qu’ils ont eue ainsi que pour l’aboutissement de ce chantier et l’atteinte des objectifs de production fixés.

Dans le même sens, le ministre du Commerce a salué la forte contribution de la société Cargill pour l’atteinte des objectifs de la Côte d’Ivoire. A savoir, transformer la totalité de sa production.

Pour sa part, Harold Poelma, président de Cargill Cocoa & Chocolate, a souligné que ce sont 100 millions de dollars américains, soit 56 450 000 000 de FCfa, que la Société a investis pour agrandir son usine.

Cet investissement, dira-t-il, permet de créer 100 emplois directs et des centaines d’emplois indirects. Plus de 1 000 personnes travaillent déjà dans cette société.

« La demande mondiale de chocolat ne fait qu’augmenter et le nombre de demandeurs évolue. Notre ambition est de continuer à développer une chaîne de valeur plus riche. Nous travaillons au quotidien à la création de nouvelles filière de cacao plus professionnelles, en vue d’améliorer les conditions de vie des paysans », a-t-il insisté.

Il avait à ses côtés le directeur général de la société, Lionel Soulard.

###—###

#accroche

Le Premier ministre Patrick Achi a procédé, hier, à la zone industrielle de Yopougon, à l’inauguration de l’usine agrandie de la société Cargill Cocoa.

Avec fratmat

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires