La Côte-d’Ivoire officialise le régime de retraite complémentaire par capitalisation

Le ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Maître Adama Kamara, a procédé, mardi 2 novembre 2021, au lancement officiel du Régime de retraite complémentaire par capitalisation au profit des fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire.

Dénommé “La complémentaire”, ce 2ème régime désormais en vigueur dans le pays, après celui de base dit “par répartition” axé sur la solidarité inter-générationnelle, a été lancé au cours d’une cérémonie organisée au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, en présence de ministres et de partenaires sociaux, techniques et administratifs de l’Institut de prévoyance sociale- Caisse générale de retraite des agents de l’Etat (IPS-CGRAE), cheville ouvrière du projet.

Il est la résultante d’un consensus, l’aboutissement d’une année de discussions entre quelque 300 participants dont 36 organisations socio-professionnelles, 14 syndicats, cinq centrales syndicales et trois mutuelles corporatistes, trois corps spécifiques ainsi que 72 partenaires de l’Administration publique.

Pour Adama Kamara, fruit de la capacité d’anticipation extraordinaire du Président Alassane Ouattara en matière de règlement des problèmes sociaux du pays, ce nouveau régime vise à améliorer le système des pensions publiques.

“La finalité de ce régime étant de donner la possibilité au fonctionnaire et agent de l’Etat de bénéficier, en fonction de son effort d’épargne, d’une pension de retraite bonifiée pour lui assurer un niveau de vie aussi confortable, une fois à la retraite, que celui qu’il avait au cours de sa période d’activité professionnelle”, a-t-il précisé.

“Pendant son activité, le fonctionnaire se voue tout entier au service de l’Administration publique. (…) Malheureusement, l’approche de la retraite constitue pour la majorité de ces serviteurs de l’Etat, des moments de grande inquiétude et de fragilité, quelles que soient les fonctions ou responsabilités qu’ils ont assumées tout au long de leur carrière”, a auparavant indiqué la ministre de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration, Anne Désirée Ouloto.

C’est pourquoi, elle a salué la prise du Décret n°2020-528 du 24 juin 2020 portant création du Régime de retraite complémentaire par capitalisation par le Président de la République, exhortant les fonctionnaires et agents de l’Etat à y adhérer massivement.

Quant au directeur général de l’IPS-CGRAE, Abdrahamane Tiémoko Berté, il a rappelé les caractéristiques et les modalités de cette “épargne rémunérée, simple, transparente et flexible”. Obligatoire pour les nouveaux fonctionnaires et volontaire pour ceux déjà en activité, ce mécanisme dont les modalités d’application ont été fixées par Arrêté n°2021-011 du 22 janvier 2021, porte en plus du taux de cotisation de 5%, sur un versement additionnel minimum de 5 000 FCFA et une cotisation exceptionnelle d’au moins 25 000 FCFA sur la période indiquée par l’adhérent.

Au nom des partenaires sociaux, le Colonel Traoré Dohia Mamadou a exprimé sa fierté pour ce produit adopté par consensus, tout en remerciant le chef de l’Etat “pour son oreille attentive et sa vision futuriste” et en rassurant les autorités sur leur accompagnement.

(AIP)

cmas

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires