Kafana tient à sa « nouvelle charte du nord » et annonce une AG constitutive pour les 12 et 13 novembre

Point presse de lancement de l’UGN
Projet de propos liminaires du PCP
Jeudi 4 novembre 2021

Mesdames et Messieurs les journalistes,

Je me félicite de votre mobilisation de ce matin pour ce point de presse que j’anime, en ma qualité de président du Comité de pilotage en vue de l’organisation de l’Assemblée générale constitutive de l’Union fraternelle des cadres et élus du Grand Nord de Côte d’Ivoire, en abrégé UGN.

Je voudrais à l’entame de mes propos, avoir une pensée pieuse et rendre un hommage appuyé au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly. C’est lui qui a inspiré cette initiative et en a posé les premiers jalons.

L’UGN organise les 12 et 13 novembre prochains à Korhogo, son assemblée générale constitutive. Les réflexions et les travaux pour cette assemblée générale ont débuté depuis plusieurs mois. Mais les contingences de l’actualité socio-politique combinées à la disparition des Premiers ministres Amadou Gon Coulibaly et Hamed Bakayoko, nous ont amenés à différer les échéances. Donc aujourd’hui, nous sommes prêts. Une dizaines de commissions ont été mises sur pied et elles ont réfléchi à l’organisation pratique de l’AG, placée sous le thème de l’intégration et du développement. Les cadres et élus du Grand- Nord, dans leur majorité, se retrouveront à Korhogo pour la mise en place de l’UGN.

Les grandes étapes de la création de notre union sont la conférence publique qui aura lieu sur le thème : « Grand Nord de Côte d’Ivoire, zone d’intégration et de peuplement ancien », le 12 novembre. Ensuite, nous procéderons à l’approbation des textes fondateurs de l’Union, les statuts et le règlement intérieur. Nous ébaucherons de grands axes stratégiques de la politique générale de l’union pour le développement de nos régions.

L’Assemblée générale constitutive verra aussi la désignation des organes dirigeants. Pour être transparent, nous avons lancé un appel à candidature public. Un comité de onze sages, issu de chacune des onze régions du pays, assurera le patronage et la présidence de l’AG. C’est à lui que reviendra la responsabilité de proposer à l’AG un nom consensuel de celui ou celle qui présidera aux destinée de l’Union.

Mesdames et Messieurs,

C’est l’essentiel des travaux que nous préparons à Korhogo. Le choix de cette ville du Nord répond à un symbole très fort. C’est rendre hommage à la personne qui a inspiré la création de l’UGN. L’adhésion à l’Union est libre. Comme toute organisation de la société civile, notre Union s’organise par les cotisations de ses membres. Nous voulons rassurer ceux qui donnent le sentiment d’avoir peur. L’Union, vient pour rassembler et pas pour diviser. L’Union est créée pour construire et pas pour détruire. La création de l’Union du Grand Nord ne devrait donc déranger personne.

Chers journalistes,

Depuis quelques temps, les réseaux sociaux et certains journalistes versent dans la manipulation et les procès d’intention. Le comité d’organisation que je dirige dénonce ces manœuvres et voudrait appeler l’ensemble des cadres et élus du Grand Nord à la mobilisation. Nous avons pris la résolution de nous organiser pour nous mettre à la disposition du développement de nos régions et de nos parents. Dans toutes les régions de Côte d’Ivoire, les regroupements se font. Toutes les associations, unions, mutuelles de développement, ont leur rôle à jouer dans l’accompagnement des politiques gouvernementales et étatiques.

Nos populations ont besoin de nous. Nos régions ont besoin que nous nous investissions pour adresser dans la cohésion, la solidarité et la fraternité, les problématiques environnementales, économiques, sociales, culturelles, éducatives et sportives.

L’UGN, selon les statuts que nous proposerons à l’Assemblée générale, est une association apolitique. Elle regroupe tous les cadres et élus, de tous les bords, des 11 régions du Grand nord. Notre sphère géographique se définit par le fait des liens historiques, géographiques et culturels que partagent ces 11 régions regroupées sur quatre districts. L’UGN aura sa place sur l’échiquier national afin de contribuer à rassembler les fils et filles du Nord et principalement les cadres et les élus pour répondre à la nécessité de l’avènement d’une Cote d’Ivoire plus solidaire et plus fraternelle, comme l’ambitionne le chef de l’État, Alassane Ouattara.

Je voudrais saluer les efforts faits par le chef de l’Etat et le gouvernement pour le développement de nos régions. Mais, l’Etat ne peut pas tout faire à lui tout seul (les initiatives individuelles ou collectives dans nos villages, dans départements et sous-préfectures sont légions : dispensaires salles de classe…).

C’est pour cela que nous encourageons les rassemblements afin d’encadrer la base, de propulser les politiques de développement et sensibiliser les populations sur la nécessité du vivre ensemble.

Mesdames et Messieurs les journalistes

Ceci dit, je me prête à vos questions qui, j’espère, seront posées dans le sens des éclaircissements nécessaires à la bonne compréhension des objectifs que s’assigne l’UGN.

Je vous remercie.

Le ministre Gilbert Kafana KONE

Président du Comité de pilotage

Connectez-vous à votre compte facebook pour laisser/voir les commentaires

1 commentaire sur “Kafana tient à sa « nouvelle charte du nord » et annonce une AG constitutive pour les 12 et 13 novembre

  1. Débat bien inutile et sans saveur. Le grand centre à créer son association personne n’en parle parce que ils sont plus ivoiriens.. Quand les baoulès prenne la pâque en otage ça c’est normal. Qui sont les membres de l’association des élus et cadres du centre ? En réalité le Nord n’a droit à rien dans ce pays car étant considéré comme non ivoiriens. Je pense que la meilleure critique est d’attendre de voir l’union à l’oeuvre. Le nordiste doit être fier d’être nordiste. Combien de non nordistes ont investi dans le Nord ? Combien de non nordistes ont déclaré leur candidature au nord et à été rejeté. Les autres sont ils aptes à s’organiser que les nordistes ?

Comments are closed.