Le mouvement « jeunesse pacifique de Côte-d’Ivoire » de Legré Arthur demande pardon à la nation et au Président Ouattara

Cérémonie de pardon au siège du parti Concorde

C’est au siège du parti Concorde du ministre Alcide Djédjé qu’a eu lieu la cérémonie de pardon organisée par la jeunesse pacifique ce jeudi 11 novembre 2021. Le ministre Alcide empêché pour des raisons étatiques, c’est au secrétaire général du parti, Kouassi Ferdinand dit Watchard Kedjebo qu’est revenu l’honneur de recevoir la forte délégation du conduite par Legré Arthur.

Être « Gor » c’est choisir le chemin de la misère

Prenant la parole, Legré Arthur, président dudit mouvement a tenu à remercier le ministre Alcide Djédjé qui a eu une oreille attentive à leurs préoccupations. « Nous avons passé 10 années de notre vie à jouer contre la République et ses institutions. Nous avons fait preuve d’inconscience et d’irresponsabilité, parce que nous avons détruit plusieurs biens publics et privés qui faisaient la fierté de notre pays. Le concept « GOR’ que nous nous sommes inutilement appropriés pendant plus de 10 ans n’a fait qu’accentuer notre misère », a-t-il planté le décor avant de poursuivre « Nous avons décidé de regarder dans le rétroviseur et reconsidérer notre position de militantisme. Il urge pour nous de nous inscrire pleinement dans le processus de réconciliation dans lequel le président de la République a engagé tout le monde ».
Legré Arthur a invité toute la jeunesse de Côte d’Ivoire à tourner dos à la violence et à honorer la volonté du chef de l’État d’engager notre pays sur la voie du développement. La jeunesse pacifique annonce les jours et semaines à venir des actions sur l’ensemble du territoire à l’effet de sensibiliser les jeunes sur la nécessité d’aller à la paix, la cohésion sociale et à la réconciliation. « Nous allons notre bâton de pèlerin et parcourir la Côte d’Ivoire pour apporter la bonne nouvelle. Une caravane dénommée « La Caravane Pardon Papa ADO » placée sous le parrainage du président de Concorde sillonnera le pays avec une pétition « 1 millions de jeunes pour Papa Ado » pour marquer notre retour dans la République parce que l’opposition nous avait engouffré dans un monde irréaliste et imaginaire qui se résume à la mauvaise doctrine du « OU RIEN ». Nous demandons ce jour pardon à la nation et à papa Ado » a-t-il lancé pour clore son propos.


Pour le secrétaire général de Concorde, Watchard Kedjebo, la cérémonie du jour revêt un caractère hautement spirituel en ce sens qu’elle porte sur la problématique du pardon. « Qui mieux que Alassane Ouattara connaît le sens du pardon. Lui qui a tant souffert dans son parcours politique ? Ce discipline et digne héritier du père fondateur a su pardonner à tous ceux qui lui en voulaient et c’est lui aujourd’hui qui tend la main à tous les fils et toutes les filles pour la paix et la cohésion » a-t-il commencé avant d’inviter les jeunes a prendre toute leur place dans la République. « Le gouvernement travaille pour vous, le président de la République fait de ‘insertion des jeunes dans le tissu social une priorité, saisissez votre chance. Ce que vos parents attendent de vous ce ne sont pas des actes de vandalisme et une défiance à l’autorité. Ils veulent vous voir au travail et épanouis. Montez donc dans le train du développement et du bien-être. C’est la voie que nous montre chaque jour le premier d’entre nous, SEM Alassane Ouattara » a dit le collaborateur du ministre Alcide Djédjé avant de promettre à ses hôtes du jour qu’il transmettra fidèlement toutes leurs préoccupations à son patron. Pour Watchard Kedjebo, Alassane Ouattara est celui qui incarne le mieux l’esprit du père fondateur.

Emmanuel de Kouassi connectionivoirienne dekouassi64@gmail.com

Commentaires facebook

Publié par La Rédaction

Laisser un commentaire